Auto-partage: Après Autolib à Paris, Bolloré fait route vers l'Italie

SOCIETE Le groupe français va implanter la bluecar à Rome et Turin...

20 Minutes avec agences

— 

La BlueCar de Bolloré a été 
mise en service à Paris en 2011.
La BlueCar de Bolloré a été mise en service à Paris en 2011. — V. Wartner / 20 minutes (archive)

Le groupe français Bolloré a annoncé mardi 8 décembre le lancement prochain de Blueroma à Rome et Bluetorino à Turin, un service d’auto-partage de véhicules 100 % électrique.

Le groupe a détaillé son offre de départ : « Basé sur le modèle d’Autolib à Paris, Blueroma sera lancé au deuxième trimestre 2016 avec 150 véhicules, 70 stations et 280 bornes de charge. » Objectif de l’entreprise française sur les deux années à venir : « 1.000 véhicules, 500 stations et 2.000 bornes de charge".

Objectif : 400 véhicules et 200 stations à Turin

A Turin, Bolloré veut installer 400 véhicules, 200 stations et 210 bornes de charge d’ici à 2018. Pour produire la Bluecar, la voiture électrique de son service d’auto-partage, Bolloré s’est associé à l’Italien Pinifarina.

Lancé à Paris il y a quatre ans, Autolib revendique plus de 260.000 abonnés.