Plus d'un quart de l'hôtellerie-restauration fraude l'Urssaf

AFP

— 

Quelques 8.407 anomalies ont été constatées lors de contrôles réalisés par la direction des fraudes à l'occasion de l'opération "Vacances confiance" 2006 destinée à informer les vacanciers sur leurs droits et prévenir tout abus ou infraction, selon un bilan d'étape au 25 juillet.
Quelques 8.407 anomalies ont été constatées lors de contrôles réalisés par la direction des fraudes à l'occasion de l'opération "Vacances confiance" 2006 destinée à informer les vacanciers sur leurs droits et prévenir tout abus ou infraction, selon un bilan d'étape au 25 juillet. — Mychèle Daniau AFP/Archives

Plus d’un quart des hôtels, cafés ou restaurants fraudent l’Urssaf en faisant travailler des salariés non déclarés, selon les résultats d’un vaste contrôle inédit réalisé dans toute la France à l’été 2005 par les Urssaf, chargés de collecter les cotisations sociales.

Un salarié sur dix employé au noir

Sur près de 2.400 établissements contrôlés, 26,5% étaient en infraction, 3% étaient suspectés de fraude et près d’un salarié sur dix était employé au noir, indique le bilan 2006 de la lutte contre le travail illégal, réalisé par l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), qui fédère les Urssaf, et dont l’AFP s’est procuré un extrait.

Ile-de-France et outre-mer en tête

«La fraude est relativement homogène sur l’ensemble du territoire, à l’exception de l’Ile-de-France et des départements d’outre-mer» où «les taux de fraude sont très importants», avec respectivement 61% et 48% des établissements en infraction, constate l’Acoss.

Le taux de fraude est également «élevé» dans le nord-est (Alsace, Lorraine, Franche-Comté), où il atteint 26%, ainsi que sur le littoral et l’arrière-pays méditerranéen (Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse) où il est «de l’ordre de 30%».

Les contrôles ont été réalisés en 2005, du 1er juillet au 30 septembre, selon une méthode inédite, qui participe du renforcement général de la lutte contre le travail illégal depuis trois ans.
Les inspecteurs de l’Urssaf ont quadrillé le territoire national en choisissant au hasard des entreprises parmi un échantillon représentatif de l’hôtellerie-restauration, ce qui donne «un reflet relativement révélateur de la réalité», souligne-t-on à l’Acoss.