Amazon va rembourser des prélèvements indus sur des fiches de paie

© 2015 AFP

— 

Amazon va rembourser à plus d'un millier de salariés ou ex-salariés des prélèvements indus effectués depuis des années sur leur paie
Amazon va rembourser à plus d'un millier de salariés ou ex-salariés des prélèvements indus effectués depuis des années sur leur paie — LEON NEAL AFP

Amazon va rembourser à plus d'un millier de salariés ou ex-salariés des prélèvements indus effectués depuis des années sur leur paie, quand ils étaient en arrêt maladie, a-t-on appris mardi de source syndicale.

Ce prélèvement apparaissait sur leur fiche de paie sous l'intitulé «régul. garantie conv.», selon la CGT qui a expliqué avoir obtenu que la direction reconnaisse «une erreur», a précisé à l'AFP Alain Jeault, délégué syndical central.

La retenue était pratiquée quand les salariés étaient en arrêt pour maladie ou accident du travail, depuis 2001, année de l'implantation d'Amazon en France, a ajouté le représentant CGT. Mais la rétroactivité de la régularisation est limitée à trois ans.

Dans un courrier adressé aux salariés et dont l'AFP a eu copie, Amazon leur annonce que l'«irrégularité détectée» sera «corrigée» sur la paie de novembre.

Au total, 900 salariés d'Amazon en France et «plusieurs centaines d'ex-salariés» sont concernés par des rappels de salaires allant «de 90 à 1.500 euros», a précisé M. Jeault. Mais la direction n'a pas précisé le montant total des régularisations.

La CGT a dû s'adresser plusieurs fois à la direction, voire à l'inspection du travail et elle commençait à monter des dossiers aux Prud'hommes quand la direction a reconnu en comité central d'entreprise qu'il s'agissait d'une erreur, a-t-il expliqué.

Interrogée par l'AFP, la direction a précisé avoir «identifié une irrégularité dans la paie sur une question technique liée à l’application de la garantie sur le net pour certains salariés ayant perçu des IJSS (indemnités journalières de sécurité sociale) lors d’ un arrêt maladie».

«Cette anomalie a été confirmée par l’audit mené par Amazon – pour des montants variables suivant la durée de l’arrêt maladie considéré. L’irrégularité a été corrigée et une régularisation salariale a spontanément été effectuée sur les fiches de paie du mois de novembre auprès de tous les salariés concernés sur la base de la prescription triennale. La régularisation a également été effectuée pour les anciens salariés de l’entreprise», a-t-elle expliqué.

«Le système de paie a, depuis, été re-paramétré conformément aux conclusions de l’audit», a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, la CGT et FO appellent les salariés du dépôt de Saran (Loiret) à la grève tous les samedis de décembre, refusant «les heures supplémentaires obligatoires» exigées selon eux par la direction les samedis à l'approche des fêtes.

Ils défendent le maintien d'un «principe de volontariat» pour ces heures supplémentaires avec une compensation, majoration de salaire ou repos.