Wall Street finit en hausse, optimiste malgré un mauvais chiffre

© 2015 AFP

— 

L'entrée de la bourse de New York, le 14 octobre 2014
L'entrée de la bourse de New York, le 14 octobre 2014 — Spencer Platt Getty

Wall Street a monté mardi, les investisseurs entamant décembre avec optimisme et sans se laisser abattre par un mauvais chiffre sur l'activité industrielle aux Etats-Unis: le Dow Jones a pris 0,95% et le Nasdaq 0,93%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 168,43 points à 17.888,35 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 47,64 points à 5.156,31 points.

L'indice élargi S&P 500, très suivi par les investisseurs, a avancé de 22,22 points, soit 1,07%, à 2.102,63 points.

«Je ne suis pas sûr de la raison» de cette hausse, a reconnu Chris Low, de FTN Financial, notant qu'elle avait eu lieu «malgré le fait que l'indice de l'activité manufacturière est au plus bas depuis 2009» aux Etats-Unis.

L'activité industrielle américaine s'est contractée en novembre pour la première fois depuis trois ans, selon l'indice des directeurs d'achat de ce secteur publié mardi par l'association professionnelle ISM.

«Surtout, les faiblesses sont exactement là où c'est le plus ennuyeux, dans les nouvelles commandes et les commandes encore à remplir, qui donnent dans les deux cas la tendance aux autres composantes», a expliqué M. Low.

Toutefois, il remarquait que le marché avait digéré des nouvelles plus favorables sur le plan de la consommation, au sortir du long week-end de Thanksgiving, traditionnellement consacré à des soldes géants.

«Au début, les nouvelles du week-end ont été médiocres pour les distributeurs, comme il y avait moins de gens dans les magasins que l'an dernier, mais il s'avère que le nombre de consommateurs a beaucoup augmenté sur internet», a-t-il précisé. «Donc ce n'est pas extraordinaire, mais meilleur que ce que l'on pensait.»

Certains observateurs notaient que le début du mois attirait souvent plus de liquidités, d'autant que décembre est traditionnellement l'une des meilleures périodes pour la Bourse.

«Les investisseurs sont optimistes», a reconnu Jack Ablin de BMO Private Bank. «Mais c'est une semaine qui s'annonce chargée. La Banque centrale européenne (BCE) rendra (jeudi) sa décision sur ses taux, et on attend d'importants chiffres sur l'emploi pour vendredi» aux Etats-Unis.

Les marchés tablent dans l'ensemble sur une accélération de l'actuel soutien à l'économie de la BCE, alors qu'ils s'attendent à ce que son homologue américaine, la Réserve fédérale, commence à limiter le sien ce mois-ci.

- L'automobile surveillée -

Parmi les premiers bénéficiaires du week-end de Thanksgiving, Amazon, géant du commerce en ligne, a avancé de 2,15% à 679,06 dollars, après avoir fait état de ventes sans précédent pour certains de ses produits.

Les chiffres mensuels sur les ventes de voitures, de nouveau sans précédent, mais dans l'ensemble en dessous d'attentes certes très élevées, ont aussi animé les valeurs.

Parmi les trois grands constructeurs, qui ont tous annoncé leurs meilleures ventes du mois de novembre depuis 2001, FCA US (ex- Fiat Chrysler) a cédé 0,07% à 14,24 dollars, alors que General Motors a pris 0,17% à 36,26 dollars et Ford 1,61% à 14,56 dollars.

Le spécialiste des matelas Mattress Firm a bondi de 6,95% à 52,79 dollars après l'annonce du rachat pour 780 millions de dollars de son concurrent Sleepy's qui n'est pas coté.

La compagnie aérienne American Airlines a gagné 4,85% à 43,26 dollars après un accord syndical prévoyant des hausses marquées de salaires pour certaines catégories de personnel au sol.

La banque d'affaires Morgan Stanley a pris 2,83% à 35,27 dollars après un article du Wall Street Journal, selon lequel elle compte prochainement supprimer des centaines d'emplois dans ses activités de courtage en obligations et en devises, faute de rentabilité suffisante.

Le marché obligataire avançait. Vers 21H30 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans reculait à 2,148% contre 2,208% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,904% contre 2,973%.

Nasdaq Nyse