Les Banques Alimentaires lancent leur collecte annuelle dans les grandes surfaces

SOLIDARITE Les clients sont invités ces vendredi à participer à sa collecte nationale des denrées alimentaires non périssables en faveur des plus démunis…

avec AFP

— 

Illustration de la collecte nationale des Banques alimentaires.
Illustration de la collecte nationale des Banques alimentaires. — SEGURAN/ZEPPELINNETWORK/SIPA

Un petit sac en plastique, une liste des denrées les plus demandées et un appel simple à la générosité. Ces vendredi et samedi, lorsque vous ferez vos courses dans une grande surface, les 125.000 volontaires du réseau des 79 Banques Alimentaires, reconnaissables à leur gilet orange vous solliciterons, comme chaque année, pour participer à la nouvelle collecte nationale. Objectif : recueillir près de 12.500 tonnes de denrées non périssables… et dépasser si possible les résultats de la campagne 2014 qui avait permis de recueillir l’équivalent de 25 millions de repas à distribuer aux personnes en situation de précarité.

Cette collecte avait « contribué au besoin d’aide alimentaire pour près de 3,9 millions de personnes en France », a expliqué jeudi le réseau des 79 banques alimentaires dans un communiqué. Cette année, deux semaines après les attentats de Paris et du Stade de France, les Banques alimentaires n’ont pas renoncé à leur collecte annuelle et solliciteront les particuliers avec des mots simples et forts : « Donner, c’est se mobiliser pour mieux vivre ensemble». « Donner, échanger, se mobiliser : des valeurs fortes et essentielles, encore plus nécessaires dans la période que nous vivons », soulignent les Banques alimentaires.

« Céréales, thé, café, farine, sucre, féculents, conserves… »

Les donateurs sont invités à fournir en priorité « céréales, thé, café, farine, sucre, féculents, conserves de viande ou de poisson, conserves de fruits ou de légumes, huile, plats cuisinés ». Ces dons recueillis par près de 125.000 bénévoles -lycéens, étudiants, actifs, retraités…- seront ensuite répartis auprès des associations et centres communaux d’action sociale qui aident les plus démunis..

Les denrées récoltées lors des deux jours de collecte s’ajoutent à celles de la grande distribution, des industriels de l’agroalimentaire, des producteurs agricoles, de l’Etat et de l’Union Européenne. En 2014, les Banques alimentaires ont pu distribuer au total l’équivalent de 200 millions de repas.