Attentats de Paris: le patron de Siemens s'inquiète des «répercussions» économiques

© 2015 AFP

— 

Un grand magasin parisien resté fermé le 14 novembre 2015, au lendemain des attentats
Un grand magasin parisien resté fermé le 14 novembre 2015, au lendemain des attentats — BERTRAND GUAY AFP

Le patron du géant industriel allemand Siemens s'est publiquement inquiété des «répercussions» économiques à craindre après les attaques de Paris, dans une interview au quotidien britannique Financial Times publiée lundi.

«Ma plus grande inquiétude, ce sont les répercussions de l'angoisse géopolitique», a expliqué Joe Kaeser, premier grand patron européen à exprimer de telles craintes.

«L'investissement repose sur la confiance, sur le futur, et (quand) des événements comme ceux-ci arrivent, les gens vont attendre», a-t-il ajouté.

Les avis sont pour l'instant partagés sur les conséquences éventuelles des attaques de Paris. Certains analystes mettent en avant le risque d'un ralentissement de l'économie, en particulier si les contrôles aux frontières devaient se renforcer au sein de la zone euro.

Mais les investisseurs n'ont montré aucun signe de panique la semaine passée: les principales Bourses mondiales ont reculé modérément lors des premières séances, avant de se reprendre et de terminer la semaine largement dans le vert.

Les attentats du 11 septembre 2001 à New York (Etats-Unis) avaient eux provoqué une chute de la confiance des consommateurs américains, sans pour autant entraîner de crise économique.