Restauration collective: le français Sodexo veut supprimer «1.200 à 1.500 postes» dans le monde

© 2015 AFP

— 

Le groupe de restauration collective Sodexo veut réaliser des économies
Le groupe de restauration collective Sodexo veut réaliser des économies — Jeff Pachoud AFP

Le groupe de restauration collective et de services aux entreprises Sodexo va supprimer de 1.200 à 1.500 emplois dans le monde sur 18 mois, a annoncé jeudi son directeur général Michel Landel, lors de la présentation des résultats annuels.

Le groupe a enregistré pour son exercice décalé de 2014/2015 un bénéfice net de 700 millions d'euros, supérieur aux attentes, mais a toutefois annoncé un nouveau plan d'économies de 200 millions d'euros d'ici 2017/2018.

«Il faut qu'on ajuste nos bases de coûts. Entre 1.200 et 1.500 postes seront supprimés dans le monde», sur 18 mois, a déclaré M. Landel. Implanté dans 80 pays, Sodexo emploie 420.000 personnes, et revendique la place de 18e employeur mondial.

Il n'a pas précisé la répartition géographique de ces suppressions d'emplois.

Le bénéfice net a notamment été dopé par des effets de change.

Pour 2015/2016, le groupe vise une «croissance interne du chiffre d'affaires de 3% et une progression du résultat opérationnel de 8%».

«L'année passée a été bonne. Nous sommes confiants dans l'avenir, notre exercice 2015-2016 démarre avec des tendances favorables malgré une conjoncture mondiale extrêmement volatile, avec un environnement économique instable dans certaines régions», a souligné Michel Landel.

Le chiffre d'affaires de l'exercice écoulé s'établit à 19,81 milliards d'euros, en hausse de 10% par rapport à l'exercice précédent, et de 2,6% hors effet de change, pour une croissance interne de 2,5%. Le résultat opérationnel est lui en hausse de 21,7% (+15,1% hors effet de change), à 1,14 milliard d'euros.

Sur la période, «Sodexo bénéficie d'écarts de conversion positifs qui impactent favorablement le chiffre d’affaires ainsi que tous les autres postes du compte de résultat», précise le groupe.

Interrogé sur les impacts des attentats terroristes de vendredi sur l'activité du groupe en France, M. Landel a expliqué «s'attendre à une chute de l'activité dans les restaurants de la Tour Eiffel, les bateaux, au Lido. Cela a déjà commencé et ça va probablement continuer quelques mois», a-t-il craint.

Connu pour ses cantines, Sodexo dispose d'une branche prestige, sports et loisirs qui inclut le cabaret le Lido, le traiteur Lenôtre ou encore les Bateaux Parisiens.

Ces activités liées au tourisme représentent 300 millions pour Sodexo. La France elle représente 14% du chiffre d'affaires du groupe.

La croissance de l'activité avantages et récompenses (Chèque cadeau, Carte Pass Cadeau, Chèque et Carte Pass Restaurant, Pass Cesu) demeure «soutenue», à 9,5%. «Cette performance traduit une croissance toujours importante et à deux chiffres en Amérique latine - en dépit d'un ralentissement de l'économie et de l'emploi au Brésil au second semestre de l'exercice - ainsi qu'un bon développement en Asie», selon Sodexo.