Fréquences 700 MHz: L'État ouvre les enchères aux opérateurs

TELEPHONIE Une semaine cruciale a débuté pour Orange, Free, SFR et Bouygues...

20 Minutes avec agence

— 

Les fréquences de la bande des 700 mégahertz seront vendues aux opérateurs via une mise aux enchères en six lots, dont Free pourrait remporter la moitié
Les fréquences de la bande des 700 mégahertz seront vendues aux opérateurs via une mise aux enchères en six lots, dont Free pourrait remporter la moitié — Damien Meyer AFP

Ce lundi, les opérateurs télécoms Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free ont répondu à l’appel de l’Autorité des télécoms (Arcep), qui leur avait donné rendez-vous à Paris pour lancer la mise aux enchères des fameuses fréquences 700 MHz. Ces dernières sont extrêmement convoitées par les quatre géants de la télécommunication en France.

Patrimoine du spectre radio jusqu’ici exploité par la TNT, ces fréquences, qui doivent passer aux mains des quatre opérateurs entre le 1er décembre 2015 et le 1er juillet 2019 constituent pour ces derniers une opportunité exceptionnelle de développement de leur réseau.

2,5 milliards d’euros pour l’État

Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free sont, en effet, continuellement preneurs de nouvelles fréquences afin de satisfaire la demande de plus en plus dense de leurs clients, dont les usages mobiles ont explosé ces dernières années.


Propriétaire de ce patrimoine immatériel, l’État va donc arbitrer l’attribution de ces fréquences, par le biais de procédures d’enchères évidemment très réglementées. L’opération devrait d’ailleurs, selon Le Figaro, lui rapporter pas moins de 2,5 milliards d’euros.