Trafic normal dans les gares, aéroports et transports parisiens

© 2015 AFP

— 

Des soldats français patrouillent dans le cadre du plan Vigipirate dans l'aérogare de Mérignac, en Gironde, le 14 novembre 2015
Des soldats français patrouillent dans le cadre du plan Vigipirate dans l'aérogare de Mérignac, en Gironde, le 14 novembre 2015 — JEAN-PIERRE MULLER AFP

Le trafic était normal samedi à la SNCF, dans les aéroports de Paris ainsi que dans le métro et sur tout le réseau de transports urbains parisiens, après les attentats qui ont fait au moins 128 morts vendredi soir à Paris.

Le trafic ferroviaire était normal dans l'Hexagone et aucune gare n'était fermée samedi matin, a indiqué un porte-parole de la SNCF.

La compagnie ferroviaire Thalys, dont un train avait été visé en août par un tireur, a précisé que les trains circulaient «normalement» samedi, et que «les mesures de sécurité dans les gares sont renforcées à Paris et sur les quais à Bruxelles». Par ailleurs, les voyageurs qui souhaitent annuler ou déplacer leur voyage prévu vers Paris peuvent le faire sans frais.

Mesure similaire prise chez Eurostar, qui relie la Grande-Bretagne au continent. La compagnie propose l'échange gratuit des billets et prévoit également un trafic normal, mais demande à ses passagers d'arriver une heure avant le départ du train, au lieu d'une demi-heure habituellement, les mesures de sécurité étant renforcées.

Dans les transports en commun parisiens, le trafic était revenu totalement à la normale en début d'après-midi et les stations de métro rouvertes. Onze stations de l'est parisien avaient été fermées «réquisitionnées par la police», tandis que huit lignes de bus avaient été «totalement interrompues» samedi matin, selon un porte-parole de la RATP.

Aéroports de Paris (ADP) a également fait état d'un trafic «normal», «conforme» à ce qui était prévu, malgré des délais d'attente supplémentaires à prévoir en raison du renforcement des mesures de sûreté.

Les aéroports parisiens n'ont pas été fermés après ces attentats.

Air France a indiqué que «l'ensemble de ses vols de/vers la France à venir est maintenu».

Les mesures de contrôle d'identité supplémentaires ont provoqué un ralentissement du trafic, selon la compagnie qui a fait état d'une heure de retard sur ses vols long-courrier et 40 minutes sur les moyen-courrier au départ de Roissy-Charles de Gaulle. A Orly, les vols ont 9 mn de retard au départ.

La limite d'enregistrement qui est habituellement de 40 mn avant le départ du vol a été allongée à une heure, a précisé la compagnie.

Les compagnies Alitalia et Ryanair ont indiqué qu'aucun supplément ne serait facturé aux passagers souhaitant reporter leur vol de samedi et dimanche à une date ultérieure.

American Airlines a précisé dans un communiqué que «contrairement aux rumeurs qui ont circulé dans certains médias, il n’y a aucune suspension d’opération».

Quant aux mesures de sécurité, elles étaient déjà très élevées dans les gares et les transports parisiens, et n'avaient pas été renforcées samedi en début de matinée. Si elles devaient l'être, la consigne viendrait du ministère de l'Intérieur.