Argent: Deux tiers des couples français font compte commun

PATRIMOINE Les Français se situent dans la moyenne basse européenne...

A.B.

— 

Illustration: Des mariés.
Illustration: Des mariés. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Quitte à faire sa vie à deux, autant faire finances communes. C’est ce que pensent 63 % des Français, qui ont opté pour le compte commun, selon l’édition 2015 du portrait social de la France dressé par l’Insee, publiée ce mercredi. C'est plus qu'en Finlande, où seuls 53% des couples font ce choix, mais les Français sont toutefois beaucoup moins partageurs que nombre de leurs voisins européens, plus enclins à favoriser le partage total des revenus. Du côté de l'Espagne, du Portugal ou encore de la Pologne, 90% des couples mettent leurs revenus en commun. Une tendance renforcée parmi les couples mariés, qui ont au moins un enfant et lorsque seul un des conjoints occupe un emploi.

Un pouvoir de décision partagé

Chez les couples dont les conjoints ont un niveau d’éducation ou un niveau de vie élevé, les finances séparées sont davantage de mise. Mais qu'ils fassent compte commun ou non, la majorité des femmes et des hommes estiment que, dans leur couple, les décisions « importantes » sont prises de façon équilibrée. Un pouvoir de décision partagé, couplé à une liberté de choix concernant les dépenses personnelles. Pour les dépenses qui relèvent de la vie du foyer, là encore, l’équilibre domine.

La seule exception concerne les achats de la vie de tous les jours, qui apparaissent tant aux yeux des femmes que des hommes comme étant largement du domaine féminin. Une tendance que l'on retrouve « dans près de la moitié des pays » européens et qui s'applique aussi, dans une moindre mesure, aux dépenses importantes concernant les enfants.