Renault-Nissan : Carlos Ghosn convoque un conseil d’administration extraordinaire

ECONOMIE Elle devrait porter sur le conflit entre Carlos Ghosn, patron de Renault et de Nissan et le gouvernement français...

T.L.G.

— 

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, le 6 juillet 2015 à Chantilly, près de Paris
Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, le 6 juillet 2015 à Chantilly, près de Paris — Eric Piermont AFP

Nouveau conseil d’administration extraordinaire à Renault. Le constructeur automobile organisera une réunion vendredi sur le conflit entre Carlos Ghosn, patron de Renault et de Nissan, et le gouvernement français, rapporte Les Echos. Ce conseil d’administration, le troisième depuis avril, devrait informer les administrateurs de l’avancée des discussions entre les deux principaux actionnaires : l’Etat français et Nissan.

L’Etat, descendu ces dernières années à environ 15 %, est remonté au printemps dernier à 19,7 % du capital du groupe au losange, pour faire appliquer la loi « Florange » lui assurant des droits de vote doubles, une offensive qui a bouleversé le subtil équilibre entre les deux partenaires et qui n’a pas été du goût de Carlos Ghosn, le patron du groupe.

Signe d'apaisement?

Lundi, Nissan s’était dit « inquiet » de la montée de l’Etat français au sein du capital de son partenaire Renault, tout en refusant de commenter les rumeurs de projets de « rééquilibrage » de l’alliance.

En signe d’apaisement, l’Etat pourrait décider de revendre ses titres acquis en avril, estiment Les Echos. Autre solution : trouver un compromis sur les droits de votes doubles dont bénéficiera l’Etat français en printemps prochain.