Grèce: les créanciers à Athènes pour évaluer les progrès dans les réformes

© 2015 AFP

— 

Euclide Tsakalotos le 11 juillet 2015 à Bruxelles
Euclide Tsakalotos le 11 juillet 2015 à Bruxelles — THIERRY CHARLIER AFP

Les représentants des créanciers de la Grèce, UE, BCE et FMI, ont entamé mercredi à Athènes des entretiens avec le ministre grec des Finances Euclide Tsakalotos pour évaluer les progrès dans l'application des mesures réclamées en échange de la poursuite du versement des prêts au pays.

Une première rencontre a eu lieu à 06H00 GMT entre le ministre et Declan Costello, de la Commission européenne, Rasmus Rüffer, de la Banque centrale européenne (BCE), Nicola Giammarioli, du Mécanisme européen de stabilité (MES), et Delia Velculescu, du Fonds monétaire international (FMI), a-t-on appris auprès du ministère.

Cette première rencontre, dans un hôtel d'Athènes, a été centrée, sur "la coordination de l'application du programme grec" en vue de l'ajustement de l'économie.

Une deuxième rencontre est prévue mercredi en fin d'après-midi (15H00 GMT) avec le ministre adjoint des Finances Georges Chouliarakis et le ministre adjoint à la Trésorerie, Tryfon Alexiadis, pour passer à la loupe l'état des finances publiques, les prévisions du budget de 2016 et la législation fiscale, selon la même source.

A court d'argent, Athènes est en attente du versement d'une tranche de 2 milliards d'euros du nouveau prêt international de 86 milliards d'euros, consenti sur trois ans en juillet.

Le pays a déjà reçu en août une première tranche de 13 milliards d'euros de ce prêt mais qui a surtout servi à rembourser des dettes à la BCE et au FMI.

A Bruxelles, le commissaire européen chargé de l'euro Valdis Dombrovskis, s'est montré plutôt optimiste sur un prochain versement à la Grèce. A la question de savoir si la Grèce est "sur les rails pour obtenir les deux milliards d'euros la semaine prochaine, il a répondu: "je dirais cela".

"La Grèce est plus ou moins sur les rails" mais "je serai capable d'en dire plus la semaine prochaine", a-t-il ajouté, dans un point de presse.

M. Dombrovskis doit effectuer une visite à Athènes la semaine prochaine au cours de laquelle il rencontrera le Premier ministre grec Alexis Tsipras et Euclide Tsakalotos.

L'objectif de ces visites régulières des représentants de Bruxelles à Athènes est d'insister sur la mise en œuvre des réformes.

Le Parlement grec a adopté la semaine dernière une loi-balai sur le premier train de mesures réclamées par les créanciers, incluant surtout des hausses de taxes, mais sans épuiser tous les engagements pris par Athènes.

Un nouveau projet de loi doit être soumis au vote au Parlement mi-novembre incluant cette fois une réforme des retraites prévoyant de nouvelles coupes dans les pensions.

Ce nouveau tour de vis, a fait réagir les syndicats qui ont appelé à une grève générale le 12 novembre, la première depuis l'élection au pouvoir du gouvernement de gauche d'Alexis Tsipras en janvier.