Fram: le partenaire français du groupe chinois HNA confirme le retrait de l'offre de reprise

© 2015 AFP

— 

Le conglomérat chinois HNA, associé à un partenaire minoritaire français, a déposé une offre "ferme" pour le rachat de Fram,voyagiste français en difficulté
Le conglomérat chinois HNA, associé à un partenaire minoritaire français, a déposé une offre "ferme" pour le rachat de Fram,voyagiste français en difficulté — Mychele Daniau AFP

Le groupe français Selectour Afat a confirmé mercredi que le conglomérat chinois HNA, avec lequel il avait formulé un projet de reprise du voyagiste en difficulté Fram, avait renoncé à son offre, dans un communiqué.

Mardi, deux sources proches avaient indiqué à l'AFP que le groupe chinois avait retiré son offre de rachat de Fram une semaine après l'avoir déposée, un abandon qui pousse le voyagiste vers le dépôt de bilan.

«Selectour Afat, partenaire d'accompagnement du groupe chinois HNA dans le projet d'acquisition du voyagiste Fram, confirme la volonté d'HNA de se retirer du dossier. En tant qu'acteur majeur du tourisme, Selectour Afat regrette l'abandon de ce projet», indique le communiqué du réseau d'agences de voyage, sans plus de précision.

Selectour Afat était le partenaire minoritaire (à hauteur de 10%) de l'offre de HNA. Ils proposaient une reprise «in bonis» de Fram, c'est-à-dire sans passer par une procédure de cessation de paiement.

Une seule offre reste à présent sur la table, celle du français Karavel-Promovacances, mais qui prévoit une reprise du voyagiste toulousain seulement après son dépôt de bilan.

Créé en 2000 et spécialisé dans la vente de séjours sur internet, Karavel est détenu à 75% par le fonds LBO France depuis mai 2011. Il avait racheté en 2001 Promovacances, qui est sa marque phare. Il n'a pour l'instant pas dévoilé son projet de reprise de Fram, sa stratégie tout comme le montant qu'il souhaite y consacrer restant inconnus.

Si les actionnaires de Fram déclarent l'entreprise en cessation de paiement, ce sera ensuite au tribunal de commerce de Toulouse de se prononcer pour un plan de cession ou un plan de continuation, en fonction des repreneurs qui se seront fait connaître.

Créé en 1949, Fram emploie un total de 670 salariés et compte une cinquantaine d'agences en propre. Il reste un des plus gros voyagistes nationaux et a transporté plus de 50.000 personnes cet été, et environ 300.000 sur l'année. Très implanté dans le bassin méditerranéen, il avait subi de plein fouet le printemps arabe et tente depuis de se redresser.

En juin, il avait rappelé qu'«afin d'assurer sa pérennité», il poursuivait «le processus d'ouverture de son capital dans l'objectif d'accueillir un investisseur de référence reconnu permettant d'aborder sereinement l'avenir».