Cadres -presque- en rupture de stock

EMPLOI Quatre entreprises sur dix ont du mal à en recruter…

— 

Le gouvernement présente jeudi aux partenaires sociaux son projet de loi sur la participation, et promet une véritable "concertation" sur ce texte, loin de faire l'unanimité, notamment parmi les syndicats.
Le gouvernement présente jeudi aux partenaires sociaux son projet de loi sur la participation, et promet une véritable "concertation" sur ce texte, loin de faire l'unanimité, notamment parmi les syndicats. — Jochen Luebke AFP/Archives

Le marché de l'emploi des cadres se porte bien. Trop bien. «L'été devrait rester au beau fixe», se réjouit l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) dans sa dernière étude trimestrielle. Avant de commencer à s'inquiéter: les tensions sur le marché «vont sans doute se renforcer de manière préoccupante dans les prochains mois».

Les cadres bénéficient de l'activité soutenue dans les services et le BTP et du renforcement de l'encadrement, explique l'Apec: «les effectifs cadres du secteur privé ont progressé de 2% en 2006». Tous secteurs confondus, 44% des entreprises prévoient d'embaucher au cours du troisième trimestre 2007, contre 42% en 2006. Au deuxième trimestre, elles étaient 52%.

Seul secteur ne bénéficiant pas de cette conjoncture ensoleillée: le conseil (informatique, études techniques, ingénierie, publicité). Mais le nombre des entreprises qui recrutent reste très élevé (76%) dans ce secteur. Dans la banque-assurance, elles sont 63% et dans l'industrie-construction 58%.

Mieux vaut être jeune… ou vieux

Les plus jeunes sont les plus prisés. Trois entreprises sur quatre ont embauché un cadre ayant entre un et deux ans d'expérience au deuxième trimestre 2007. Ceux ayant entre cinq et dix ans d'expérience sont légèrement moins demandés. «Peut-être faute de candidatures en nombre suffisant», avance l'Apec. Les diplômés de l'année et les cadres «très expérimentés» profitent pour leur part des «meilleures prévisions depuis la création du baromètre».

Signe de ce temps au beau fixe, le nombre d'offres d'emploi gérées par l'Apec a augmenté de 23% entre janvier et juin par rapport à la même période l'année dernière.