La France veut réunir près d'un milliard d'euros pour le développement du tourisme

© 2015 AFP

— 

Le secrétaire d'Etat français au Commerce extérieur Matthias Fekl, le 21 juillet 2015 à Paris
Le secrétaire d'Etat français au Commerce extérieur Matthias Fekl, le 21 juillet 2015 à Paris — Thomas Samson AFP

La France, qui ambitionne d'accueillir 100 millions de touristes étrangers en 2020, veut réunir près d'un milliard d'euros pour développer le tourisme, via une plateforme d'investissements qui a été lancée jeudi par la Caisse des dépôts.

Cette annonce est intervenue lors de la première conférence annuelle du tourisme présidée par le ministre des Affaires étrangères et du Développement international Laurent Fabius. Objectif: faire le point avec quelque 250 professionnels et élus sur les mesures pour développer les infrastructures hôtelières, améliorer l'accueil des voyageurs ou encore favoriser le numérique.

«Le tourisme, notre trésor national, est un vecteur formidable de rayonnement pour le pays. Le tourisme, c'est l'image de la France: un touriste satisfait est un de nos meilleurs ambassadeurs dans le monde, mais l'inverse aussi est vrai. Nous devons redoubler d'efforts pour rester la première destination touristique mondiale», a résumé M. Fabius.

Rappelant que le tourisme représente «7,5% de nos richesses nationales et plus de deux millions d'emplois non délocalisables», il a souligné que «nos hébergements et nos infrastructures doivent être en qualité et en nombre suffisant, en zones rurales comme à la montagne, en métropole comme en outremer».

Lors de la conférence, le directeur général du groupe Caisse des dépôts, Pierre-René Lemas, a annoncé en ce sens le lancement d'«une grande plateforme d'investissements baptisée France Développement Tourisme», dont le premier volet consistera en une société foncière dédiée aux rénovations «lourdes» d'hôtels et de résidences de tourisme, et à la construction de nouvelles structures hôtelières.

La mise de fonds initiale de la CDC sera comprise entre 100 et 150 millions d'euros, et une levée de fonds associant des investisseurs institutionnels devrait permettre de dégager 500 millions d'euros au total.

Le deuxième dispositif cible les territoires et leurs équipements touristiques (ports de plaisance, parcs d'exposition, thermalisme, tourisme culturel) et bénéficiera d'une enveloppe de 400 millions d'euros prises sur les fonds propres de la Caisse.

- 'une première par son ampleur' -

Enfin, un fonds de capital-développement sera créé par Bpifrance pour les PME de la filière tourisme et sera doté de 100 millions d'euros.

«Cette plateforme est une première par son ampleur, il était indispensable que la France puisse répondre aux besoins d'amélioration de ses capacités d'hébergement et de développement de ses infrastructures. L'idée est que la (société, ndlr) foncière soit opérationnelle l'année prochaine», a commenté M. Lemas à l'AFP.

Laurent Fabius a également indiqué lors de la conférence que le tourisme serait l'un des trois domaines prioritaires à bénéficier du troisième programme Investissements d'avenir - soit une enveloppe totale de 10 milliards - du Commissariat général à l'investissement.

Dans le domaine du numérique, il a annoncé l'ouverture d'un nouveau portail internet national, www.france.fr, dédié à la promotion de la destination France.

«Jusqu'ici, le portail rendezvousenfrance.com recensait notre offre touristique, mais cet intitulé n'était peut-être pas adapté aux exigences de l'internet et du référencement. Depuis ce matin, france.fr est le site amiral du tourisme français», a résumé M. Fabius.

«Le numérique sera là de plus en plus, c'est un outil central pour les touristes et nous devons monter en gamme, promouvoir l'innovation au service du tourisme», selon le ministre.

Il a également indiqué que le gouvernement allait poursuivre ses mesures de simplification en termes de délivrance de visas, et qu'en matière de formation, serait créée en 2016 une chaire de l'enseignement supérieur et de la recherche dans le tourisme, «financée sur fonds privés».

Laurent Fabius avait annoncé en août que la France devrait battre en 2015 un nouveau record mondial de fréquentation avec une affluence supérieure à 85 millions de touristes étrangers. L'objectif du gouvernement est d'accueillir en 2020 un total de 100 millions de touristes.