Inondations: l'arrêté de déclaration de catastrophe naturelle jeudi au JO

© 2015 AFP

— 

Dégâts après les inondations à Biot le 6 octobre 2015
Dégâts après les inondations à Biot le 6 octobre 2015 — JEAN CHRISTOPHE MAGNENET AFP

L'arrêté interministériel déclarant l'état de catastrophe naturelle dans 32 communes touchées par des inondations meurtrières ce week-end sera publié jeudi au Journal officiel, a confirmé mercredi le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll à la sortie du conseil des ministres.

«Engagement avait été pris par le président de la République que l'état de catastrophe naturelle serait déclaré dès ce conseil des ministres et publié demain au Journal officiel», a déclaré M. Le Foll devant la presse.

Il a précisé que seraient concernées par cet arrêté 18 communes du Var (Les Arcs, Brignoles, Cabasse, Callas, Camps-la-Source, Flassans-sur-Issole, Flayosc, Forcalquier, Fréjus, Méounes-les-Montrieux, La Motte, Puget-sur Argens, La Roquebrussane, Saint-Antonin-du-Var Saint-Raphaël, Le Thoronet, Trans-en-Provence) et 14 communes des Alpes-Maritimes (Antibes, Biot, Cagnes-sur-Mer, Cannes, le Canet, Mandelieu-la-Napoule, Mougins, Nice, Roquefort-les-Pins, La Roquette-sur-Siagne, Téoule-sur-Mer, Valbonne, Vallauris, Villeneuve-Loubet).

Le porte-parole du gouvernement a rappelé que «les conséquences sont désastreuses, à la fois en termes matériels bien sûr, mais surtout avec un bilan de 20 morts dans les Alpes-Maritimes et deux qui restent disparues».

Les sinistrés pourront bénéficier de cet arrêté «pour leur permettre de toucher des indemnisations de leurs compagnies d'assurance».

Mais il a aussi assuré que «tous les dispositifs de mobilisation seront mis en œuvre, pour l'indemnisation des entreprises industrielles et commerciales» et «des exploitations agricoles». Pour ces dernières, «une mission du ministère de l'Agriculture va être envoyée à la fin de la semaine pour évaluer l'ensemble des besoins et y répondre en mobilisant les fonds du fonds de calamité», a-t-il ajouté.

Des aides sont également prévues pour les collectivités territoriales «en particulier sur l'investissement, c'est très important afin de répondre dans les meilleurs délais aux situations les plus difficiles».

M. Le Foll a enfin expliqué qu'un «groupe de travail interministériel sur l'adaptation des dispositifs de prévention» serait mis en place afin de «tirer un certain nombre d'expériences de ce qui s'est passé, pour voir si on ne peut pas améliorer les systèmes de prévention».