Paris finit dans le vert une séance rythmée par les prix du pétrole

© 2015 AFP

— 

Le Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris
Le Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris — Fred Dufour AFP

La Bourse de Paris a fini dans le vert mercredi (+0,14%) une séance largement rythmée par les prix du pétrole, et leur tassement en fin de séance a effacé quasiment tous les gains de la journée.

L'indice CAC 40 a pris 6,70 points à 4.667,34 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,6 milliards d'euros. La veille, il avait gagné 0,95%, en hausse pour la troisième séance d'affilée.

Le marché parisien a ouvert prudemment, avant d'accélérer la cadence, dynamisé par le rebond des valeurs pétrolières parallèlement à la remontée des cours de brut, au point de passer une partie de la séance au-dessus des 4.700 points pour la première fois depuis un mois.

Mais les chiffres publiés mercredi en fin d'après-midi montrant une hausse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut ont ralenti les prix du pétrole et l'effet domino a été sans appel sur la cote parisienne qui a perdu près de 60 points en l'espace d'une heure.

Dans un premier temps, «le rebond technique s'est poursuivi, aidé par la remontée des prix des matières premières et une série d'indicateurs économiques qui allaient dans le sens d'un non relèvement des taux directeurs américains», a résumé Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale d'Oddo Securities.

Mais la publication des stocks de pétrole «a lancé un mauvais signal et tout le monde a suivi», a-t-il complété.

De toutes façons, la remontée reste «extrêmement fragile et la volatilité va sans doute continuer à dominer à court terme», a-t-il ajouté.

Sur le terrain des valeurs, le secteur pétrolier et des matières premières a quand même fini dans le vert mais dans des proportions nettement moindres par rapport au moment précédant la publication de l'indicateur américain.

Vallourec a pris 8,68% à 10,69 euros, CGG 8,04% à 3,83 euros, Maurel et Prom 4,91% à 4,38 euros, Technip 2,12% à 49,53 euros, Total 2,24% à 45,40 euros et ArcelorMittal 7,18% à 5,55 euros.

Nexans a bondi (+7,21% à 34,20 euros), soutenu par une note favorable de Bank of America-Merrill Lynch.

Elior a lâché 4,93% à 16,97 euros. Aurel BGC indique que les fonds Charterhouse et Chequers ont enclenché la cession de 9,94% du capital via un placement accéléré.

Air France-KLM a perdu 0,75% à 6,07 euros. Deux jours après les incidents chez Air France au cours desquels deux cadres de la compagnie ont été brutalisés, une enquête interne a permis d'identifier une dizaine de salariés comme impliqués dans ces violences, selon une source proche du dossier.

Cac 40 (Euronext)