Volkswagen continue de chuter à la Bourse de Francfort

© 2015 AFP
— 
L'usine Volkswagen de Wolfsburg, le 26 septembre 2015
L'usine Volkswagen de Wolfsburg, le 26 septembre 2015 — JOHN MACDOUGALL AFP

L'action Volkswagen, qui avait déjà perdu près de 35% la semaine passée, continuait à chuter lundi matin à la Bourse de Francfort, après de nouvelles informations concernant le scandale de moteurs truqués qui frappe le constructeur automobile.

Vers 9H20 GMT, le titre «VW» valait 100,10 euros, signant un repli de 6,71%, sur un marché en baisse d'environ 1%. Il entraînait en outre les autres valeurs automobiles dans sa chute: Continental glissait de 3,71% à 176,30 euros, derrière BMW (-3,65% à 76,01 euros) et Daimler (-3,65% à 63,32 euros).

Ce nouveau repli vient après une semaine noire pour le groupe automobile de Wolfsburg (nord), qui a vu sa capitalisation boursière s'effondrer de près de 35% ces derniers jours.

Le géant industriel allemand est la cible de critiques mondiales depuis qu'il a reconnu avoir équipé quelque 11 millions de véhicules dans le monde (dont 2,8 millions en Allemagne) d'un logiciel qui fausse les résultats de tests antipollution. 

Pour ne rien arranger, la presse allemande a affirmé au cours du week-end que Volkswagen avait été averti depuis des années des risques encourus avec ses tests antipollution truqués, à l'origine du scandale qui ébranle le numéro un mondial de l'automobile.

Les autorités allemandes ont exigé de Volkswagen qu'il explique avant le 7 octobre comment il entend mettre aux normes environnementales nationales ses modèles diesel, a indiqué le journal Bild am Sontag dimanche.

Si Volkswagen ne respecte pas cette date butoir, la KBA (Autorité fédérale des transports) prévient dans une lettre de deux pages qu'elle pourrait retirer son agrément à tous les modèles concernés, ce qui aurait pour conséquence d'interdire la circulation de ces modèles sur les routes allemandes.