Incidents chez Air France: Hollande dénonce les «violences» et craint pour «l'image de la France»

REACTION Le Président de la République s'est exprimé, depuis Le Havre, au lendemain des violences qui ont émaillé le Comité central d'entreprise d'Air France...

20 Minutes avec AFP

— 

Le Havre, le 6 octobre. François Hollande s'exprime sur la situation d'Air France.
Le Havre, le 6 octobre. François Hollande s'exprime sur la situation d'Air France. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

François Hollande a dénoncé mardi des violences « inacceptables » contre des membres de la direction d’Air France, qui peuvent avoir des « conséquences sur l’image, sur l’attractivité » de la France.

Les faits : Sept blessés lors du CCE d’Air France

« Ça compte, le dialogue social. Et quand il est interrompu par des violences, des contestations qui prennent des formes inacceptables, on voit ce que ça peut avoir comme conséquences sur l’image, sur l’attractivité » du pays, a-t-il déclaré lors de l’inauguration de l’Ecole nationale supérieure maritime, au Havre (Seine-Maritime).


Le DRH d’Air France violemment pris à partie… par 20Minutes

Manuel Valls se rend sur place

Le Comité central extraordinaire d’entreprise de la compagnie aérienne -au cours duquel la direction a confirmé un plan de restructuration menaçant 2.900 emplois- a été émaillé, lundi d’incidents violents. Plusieurs personnes ont notamment pris à partie Xavier Broseta, le Directeur des ressources humaines, ainsi que Pierre Plissonnier, le vice-président du groupe, qui se sont fait arracher leurs chemises.

Syndicats : « La compagnie n’a jamais été aussi divisée »

Ce mardi matin, la majorité des syndicats ont appelé le gouvernement à prendre part au débat, estimant les négociations bloquées. Manuel Valls a annoncé, dans la foulée, qu’il se rendrait, ce mardi matin au siège de la compagnie aérienneIl doit y rencontrer les membres de la direction, et en particulier les personnes agressées, avant de tenir un point-presse.