Ryanair relève sa prévision de bénéfice, aidé par le mauvais temps et la baisse du pétrole

© 2015 AFP

— 

Un avion de la compagnie Ryanair décolle de l'aéroport de Lille, le 11 octobre 2014
Un avion de la compagnie Ryanair décolle de l'aéroport de Lille, le 11 octobre 2014 — Philippe Huguen AFP

Un été exceptionnel, une météo pourrie en Grande-Bretagne et la baisse du prix du pétrole réussissent à Ryanair: la compagnie irlandaise a relevé mercredi de 25% sa prévision de bénéfice net annuel, une annonce saluée en Bourse.

La compagnie irlandaise s'attend maintenant à un bénéfice net compris entre 1,175 et 1,225 milliard d'euros pour son exercice 2015-2016 qui se terminera fin mars 2016.

Ryanair a réalisé cet été des performances meilleures qu'attendu, avec une hausse du trafic qui continue en septembre, a-t-elle expliqué dans un communiqué, ce qui justifie une annonce aux actionnaires deux semaines avant la date prévue.

A la Bourse de Dublin, après avoir débuté la séance en hausse de près de 9%, l'action Ryanair bondissait vers 08H00 GMT de 6,44% à 13,81 euros.

L'entreprise a néanmoins averti qu'elle restait dépendante des réservations pour les deux prochains trimestres de son exercice. Au troisième trimestre, 30% des sièges sont déjà réservés, mais elle ne dispose «d'aucune visibilité pour le quatrième trimestre», a-t-elle prévenu.

La compagnie irlandaise bénéficie d'une conjoncture favorable, due à la hausse du trafic passagers et à la baisse du coût du carburant.

«Les bonnes nouvelles continuent pour le secteur des vols à bas coûts. Tout comme Easyjet récemment, Ryanair relève ses prévisions annuelles. C'est grâce à une offre de service renouvelée, ainsi qu'au mauvais temps et à la hausse de la livre», a expliqué Keith Bowman, analyste chez Hargreaves Landsdown.

«La nouvelle approche de service aux clients semble payer. La compagnie gagne des parts de marché, de nouveaux appareils sont commandés afin d'aider à soutenir la croissance future, alors que le maintien des coûts faibles reste central. Pour le moment, le consensus des analystes continue à recommander l'action à l'achat, ceci grâce à un modèle commercial fort», a conclu l'analyste.

Ryanair, longtemps décriée pour la rudesse de son personnel et un confort à bord à la spartiate, s'est lancée depuis deux ans dans un nouveau programme d'amélioration des conditions de vol, appelé «Always Getting Better», destiné à apporter plus de services à ses clients. Ces efforts semblent payer, avec une augmentation sensible du nombre de passagers au début de l'exercice.

- 'Tendances favorables' -

Lors du premier semestre, le nombre de passagers a augmenté de 13% au lieu des 10% attendu, et Ryanair table désormais sur un nombre total de 104 millions de passagers sur l'exercice, soit 1 million de plus qu'espéré.

Quant au prix du carburant, ce poste de dépense devrait être réduit de 10% sur l'année, selon Ryanair. Comme les autres compagnies aériennes, Ryanair bénéficie de la chute des cours du pétrole ces derniers mois.

«Nous avons été surpris de la solidité des réservations de dernière minute cet été, avec un taux de remplissage de 95% pour juillet et août et une hausse du prix des billets de 2% alors que nous nous attendions à une stabilité», a souligné le patron de Ryanair, Michael O'Leary, cité dans le communiqué.

Il a toutefois tempéré les attentes des actionnaires: «Nous tenons à prévenir que cette progression n'est pas entièrement due à notre modèle commercial ou à notre direction», a-t-il expliqué.

«Nous avons clairement bénéficié de tendances favorables à l'ensemble de l'industrie cet été, parmi lesquelles le mauvais temps en Europe du Nord (...), des capacités à peu près inchangées en Europe et des prix plus bas pour le carburant. Nous ne nous attendons pas à ce que ces conditions continuent et nous pressons les actionnaires et analystes d'éviter tout enthousiasme débridé alors que nous poursuivons nos projets d'expansion», a-t-il souligné.