Wall Street finit hésitante et prudente avant l'emploi américain

© 2015 AFP

— 

Un panneau indiquant la direction de la Bourse de New York, le 16 octobre 2014
Un panneau indiquant la direction de la Bourse de New York, le 16 octobre 2014 — Jewel Samad AFP

Wall Street a fini en ordre dispersé jeudi, prise de prudence à la veille de chiffres mensuels sur l'emploi américain, même si les chiffres du jour l'ont plutôt rassurée: le Dow Jones a pris 0,14% mais le Nasdaq a cédé 0,35%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 23,38 points à 16.374,76 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a perdu 16,48 points à 4.733,50 points.

Particulièrement surveillé par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,12%, soit 2,27 points, à 1.951,13 points.

Après une première moitié de séance en nette hausse, le Dow Jones gagnant un temps plus de 1%, les indices ont ralenti pour terminer près de l'équilibre.

«On a été gagnés par l'hésitation à l'approche de la clôture, et je pense que le marché est simplement en train de temporiser avant les chiffres très importants de demain sur l'emploi», a résumé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Ces préoccupations américaines ont pris le dessus sur des éléments internationaux susceptibles d'avoir contribué à l'optimisme du début de séance. Les marchés chinois, dont le tumulte avait perturbé Wall Street en début de semaine, sont restés fermés pour un jour férié, et la Banque centrale européenne (BCE) a rassuré les investisseurs en marquant son engagement à soutenir l'économie.

Aux Etats-Unis, les investisseurs se concentrent donc désormais sur le département du Travail, qui publiera vendredi les statistiques sur le nombre de créations d'emplois, le taux de chômage et l'évolution des salaires en août.

Pour le moment, le marché a digéré sur le sujet l'annonce d'une hausse inattendue des inscriptions au chômage la semaine dernière, mais n'a pas semblé en faire beaucoup de cas.

A part cet indicateur, «les chiffres économiques ont été plutôt bons» jeudi, a estimé Brent Schutte, de BMO Private Bank, citant notamment un indice sur l'activité dans les services en août. Elle a ralenti légèrement, après un record en juillet, mais garde un rythme élevé et dépasse les attentes.

Ce chiffre «témoigne de la solidité persistante des services et fait oublier dans une certaine mesure des chiffres moins bons sur le secteur manufacturier, qui avaient plombé les marchés en début de semaine», a jugé M. Schutte. «Les gens se disent que l'économie ne s'affaiblit pas autant qu'on pouvait l'imaginer.»

Enfin, le marché a pris connaissance d'un recul plus fort que prévu du déficit commercial des Etats-Unis en juillet.

Le marché obligataire avançait légèrement. Vers 20H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans baissait à 2,161%, contre 2,168% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,940% contre 2,954% auparavant.

Nyse Nasdaq