La Bourse d'Athènes finit en hausse, les banques en ordre dispersé

© 2015 AFP

— 

Un homme photographie les cours à la bourse d'Athènes le 3 août 2015
Un homme photographie les cours à la bourse d'Athènes le 3 août 2015 — ARIS MESSINIS AFP

La Bourse d'Athènes a poursuivi vendredi sa lente remontée, gagnant 1,45% à 676,33 points, les valeurs bancaires connaissant des sorts variés.

Alpha Bank a cédé ainsi 2,40%, Eurobank 8,20%, en revanche Banque nationale de Grèce a gagné 1,21% et Banque du Pirée 0,70%.

L'indice général termine ainsi la semaine sur une chute de 15,2%, deux séances successives de hausse modérée jeudi et vendredi ne parvenant pas à compenser la chute de 16,23% lundi, suivie de deux autres mardi et mercredi, après près d'un mois de fermeture liée au contrôle des capitaux instauré en Grèce depuis le 29 juin.

Durant les trois séances ayant suivi la réouverture de la bourse, lundi, les valeurs bancaires avaient chuté de 63,81%. Les banques grecques sont victimes depuis fin 2014 de retraits massifs par les Grecs inquiets de la situation économique du pays.

Elles sont aussi touchées par un très fort pourcentage de prêts non performants, que la crise économique qui persiste dans le pays depuis sept ans empêche les souscripteurs de rembourser, et devront tôt ou tard être fortement recapitalisées.

Le gouvernement d'Alexis Tsipras, la Commission européenne, la BCE, le FMI et le Mécanisme européen de stabilité (MES) négocient depuis la semaine dernière les contours du troisième plan de renflouement du pays et les conditions qui seront imposées à la Grèce - réformes de l'économie et mesures budgétaires - en échange des plus de 80 milliards d'euros prévus dans le cadre de cette nouvelle aide.