Affaire Volkswagen: Le patron du groupe Martin Winterkorn démissionne

AUTOMOBILE Le groupe allemand annonce la démission de son patron, vingt-quatre heures après son message d'excuses...

20 Minutes avec AFP
— 
Le PDG de Volkswagen Martin Winterkorn lors d'une conférence de presse, le 14 septembre 2015 à Francfort
Le PDG de Volkswagen Martin Winterkorn lors d'une conférence de presse, le 14 septembre 2015 à Francfort — ODD ANDERSEN AFP

Alors que son éviction était prévue pour vendredi, le patron de Volkswagen a annoncé sa démission, mercredi après-midi. Martin Winterkorn avait présenté ses excuses mardi, dans un message vidéo diffusé sur le site du groupe, mais il n’avait pas évoqué son éventuel retrait.

Martin Winterkorn, 68 ans et depuis 2007 à la tête de Volkswagen, affirme ne s'être rendu coupable «d'aucun manquement», mais dit «prendre la responsabilité» du scandale et remet sa démission pour permettre à Volkswagen «un nouveau départ», selon un communiqué du groupe.

«Je fais le premier pas de ce nouveau départ avec ma démission»

«Je suis choqué par les évènements de ces derniers jours. Par-dessus-tout, je suis abasourdi qu'une faute professionnelle à un tel niveau ait été possible au sein du Groupe Volkswagen. En tant que PDG, je prends la responsabilité des irrégularités qui ont été trouvées pour les moteurs diesel et ai ainsi demandé au Conseil de Surveillance d'accepter ma démission en tant que PDG du Groupe Volkswagen. Je le fais dans l'intérêt de l'entreprise bien que je ne sois pas conscient d'avoir commis des erreurs.

Volkswagen a besoin d'un nouveau départ – également au niveau de son personnel. Je fais le premier pas de ce nouveau départ avec ma démission. J'ai toujours été porté par mon désir de servir cette entreprise, particulièrement nos clients et nos employés. Volkswagen a et sera toujours ma vie.

Le procédé de clarification et de transparence doit continuer. C'est la seule façon de regagner la confiance. Je suis convaincu que le Groupe Volkswagen et ses équipes surmonteront cette grave crise.»

Son remplaçant connu vendredi

Le conseil de surveillance du groupe Volkswagen étudiera les candidatures pour remplacer le patron du groupe allemand lors d'une réunion vendredi et fera part de sa décision dans la foulée, a indiqué mercredi son chef. «Les noms proposés pour un remplacement (du patron démissionnaire Martin Winterkorn, ndlr) seront examinés en conseil de surveillance seulement vendredi, et nous vous ferons part dans la foulée de nos pensées et nos réflexions», a déclaré Berthold Huber, président de l'organe de contrôle du puissant groupe automobile, juste après l'annonce du départ de M. Winterkorn dans le sillage du scandale des moteurs diesel.

Le groupe a admis un peu plus tôt mardi que quelque 11 millions de voitures du groupe dans le monde étaient équipées d’un logiciel servant à falsifier les résultats de contrôles antipollution. L’affaire a éclaté aux Etats-Unis vendredi et fait depuis des vagues de plus en plus hautes. L’action Volkswagen a perdu environ 35 % en Bourse à Francfort depuis lundi matin.