Affaire Volkswagen: Un fonds d'investissement qatarien perd 4,6 milliards de dollars en deux jours

AUTOMOBILE Qatar Investment Authority (QIA) est l'une des premières victimes collatérales de la révélation du scandale...

R.S.

— 

La présentation d'un modèle du géant allemand Volkswagen le 14 septembre 2015 au salon automobile de Francfort
La présentation d'un modèle du géant allemand Volkswagen le 14 septembre 2015 au salon automobile de Francfort — ODD ANDERSEN AFP

4,6 milliards de dollars évaporés en 48h. Et encore, le bilan n’est pas définitif. Pour le fonds d’investissement qatari, Qatar Investment Authority (QIA), la révélation du scandale des véhicules Volkswagen est synonyme de mini-krach boursier. Selon Bloomberg, le fonds du Qatar est le plus touché par la chute du cours de l’action VW en tant que plus grand détenteur d’actions privilégiées du constructeur allemand.

 

Le groupe allemand a admis mardi que 11 millions de voitures du groupe dans le monde étaient équipées d’un logiciel servant à falsifier les résultats de contrôles anti-pollution. L’action Volkswagen a perdu environ 35 % à la bourse de Francfort depuis lundi matin.

Manque de chance (ou de flair), QIA est aussi le plus grand investisseur en actions Glencore, le numéro 4 du secteur minier qui a atteint mardi son plus bas niveau historique à la bourse de Londres. L’action du géant des mines et du négoce de matières premières a plongé pour la première fois sous la livre sterling portant à 80 % sa chute depuis 2011. Pour QIA, la perte s’élève à 354 millions de dollars.