Pour Wauquiez, le scandale Volkswagen doit mettre en valeur le made in France

INDUSTRIE L'ancien ministre estime que ce scandale «éclabousse le made in Germany»...

N.Bg.

— 

Laurent Wauquiez à Paris le 7 mars 2015.
Laurent Wauquiez à Paris le 7 mars 2015. — Gilles Bassignac/JDD/SIPA

Ou comment voir le bien dans le mal. Amené à réagir ce mercredi sur RTL à l’incroyable triche avouée cette semaine par Volkswagen, Laurent Wauquiez a assuré que l’affaire était une belle occasion de mettre en valeur, par contraste, les productions françaises.

« C’est d’abord un scandale qui éclabousse le made in Germany », a jugé le secrétaire général du parti Les Républicains au sujet du « Volkswagate ». « Et pour nous ça doit être aussi l’opportunité de remettre en avant le made in France par rapport au made in Germany. » Pour lui, « Volkswagen était l’incarnation de ce qui était une forme d’arrogance du made in Germany », qui a souvent provoqué des « complexes » chez les Français. « Il y a là une fenêtre d’opportunité qui s’ouvre pour se dire « ce qu’on fait nous, c’est peut-être pas si mal », a appuyé l’ancien ministre.

Une « forme de fierté »

Reconnaissant qu’il y a aussi une « réflexion » à avoir sur l’efficacité européenne en matière de détection et de répression des fraudes par rapport aux Etats-Unis, qui ont découvert la triche de Volkswagen, Laurent Wauquiez est allé plus loin sur le thème du made in France, en évoquant sa réflexion sur « une clause de préférence régionale » pour favoriser, dans les commandes publiques, les produits français.

« Les Américains sont très habiles pour choisir systématiquement plutôt les produits qui viennent de leurs entreprises, a encore assuré Laurent Wauquiez. Les Chinois, les Japonais ont cette habileté. (…) J’aimerais qu’on reprenne cette forme de fierté de se dire on défend aussi nos produits. »