Affaire Volkswagen: Le patron Martin Winterkorn s'excuse mais reste à son poste

AUTOMOBILE Il a présenté ses excuses dans un message vidéo...

R.S.
— 
Le PDG de Volkswagen Martin Winterkorn lors d'une conférence de presse le 14 septembre 2015 à Francfort
Le PDG de Volkswagen Martin Winterkorn lors d'une conférence de presse le 14 septembre 2015 à Francfort — ODD ANDERSEN AFP

« Je m’excuse, nous allons tout faire pour regagner votre confiance pas à pas. » Voilà en substance le message délivré par Martin Winterkorn, le patron de Volkswagen mardi après-midi dans une vidéo. Il a également affirmé qu’il ne démissionnerait pas malgré ce scandale retentissant pour la marque allemande.

«Je m'excuse profondément auprès de nos clients, des autorités et de l'opinion publique dans son ensemble pour cette faute», a poursuivi le patron, qui indique ne pas avoir à l'heure actuelle «les réponses à toutes les questions».

Le groupe a admis un peu plus tôt mardi que quelque 11 millions de voitures du groupe dans le monde étaient équipées d'un logiciel servant à falsifier les résultats de contrôles anti-pollution. L'affaire a éclaté aux Etats-Unis vendredi et fait depuis des vagues de plus en plus hautes. L'action Volkswagen a perdu environ 35% en Bourse à Francfort depuis lundi matin.



Le patron de la firme devrait pourtant être démis de ses fonctions vendredi par le conseil de surveillance à la suite du scandale sur les moteurs diesel, rapportait mardi le journal allemand Tagesspiegel sur la foi de sources proches de l'organe de contrôle.

Martin Winterkorn n'a plus la confiance du conseil de surveillance, explique le quotidien berlinois sur la foi de ses sources, non identifiées. C'est Matthias Müller, le patron de Porsche, filiale de Volkswagen, qui doit lui succéder, selon le journal.