VIDEO. Volkswagen cesse de commercialiser ses modèles diesel VW et Audi aux Etats-Unis

SCANDALE A la suite de la révélation du scandale sur les contrôles antipollution...

20 Minutes avec AFP

— 

Michael Horn, patron de Volkswagen aux Etats-Unis, parle à la presse, le 11 janvier 2015 au salon automobile de Detroit
Michael Horn, patron de Volkswagen aux Etats-Unis, parle à la presse, le 11 janvier 2015 au salon automobile de Detroit — Geoff Robins AFP

Quelques heures après la révélation du scandale sur les contrôles antipollution, Volkswagen cesse de commercialiser ses modèles diesel VW et Audi aux Etats-Unis. Les modèles représentaient 23% du total des ventes de la marque Volkswagen en août aux Etats-Unis. De janvier à août, cette marque a vendu près de 240.000 voitures sur le marché américain. Selon les autorités américaines 482.000 véhicules de marque Volkswagen et Audi, construits entre 2009 et 2015 et vendus aux Etats-Unis, ont été équipés d’un logiciel sophistiqué capable de détecter automatiquement à quel moment ils étaient soumis à un test de mesure antipollution des autorités.

Volkswagen a donc triché aux Etats-Unis sur les contrôles antipollution. Cette duperie devrait lui coûter très cher sur le plan financier et en termes d’image. Rien que lundi matin, ce sont 20 milliards d’euros de capitalisation boursière qui sont partis en fumée à la Bourse de Francfort. A 10H45 GMT, le titre du constructeur plongeait de 21,80 % à 127 euros.

Des conséquences financières pas encore calculables

« Désastre », « choc », « débâcle » : les mots n’étaient pas assez forts dans la presse allemande pour évoquer la commotion suscitée - en plein salon de l’automobile de Francfort - par la révélation vendredi d’une manipulation du constructeur, fierté nationale et numéro un mondial des ventes au premier semestre.

L’affaire, révélée par l’agence environnementale américaine (EPA), « va avoir des conséquences financières considérables pour le groupe, qui ne sont pas encore calculables », estime le spécialiste automobile Ferdinand Dudenhöffer, « l’image et la crédibilité de Volkswagen dans le monde entier sont maintenant entamées ».