Vingt sans-papiers de Buffalo Grill bientôt régularisés

SOCIAL La chaîne aidera les autres à repartir dans leur pays d'origine…

— 

Les forces de l'ordre ont fait évacuer mardi matin le parking du Buffalo Grill de Viry-Châtillon (Essonne), occupé depuis le 8 juin par plusieurs dizaines de salariés sans-papiers démissionnaires, licenciés ou en grève, a-t-on appris auprès de la CGT et de la préfecture.
Les forces de l'ordre ont fait évacuer mardi matin le parking du Buffalo Grill de Viry-Châtillon (Essonne), occupé depuis le 8 juin par plusieurs dizaines de salariés sans-papiers démissionnaires, licenciés ou en grève, a-t-on appris auprès de la CGT et de la préfecture. — Jack Guez AFP/Archives

Vingt sans-papiers et ex-salariés de Buffalo Grill vont être régularisés, a annoncé jeudi l’union départementale de la CGT de l’Essonne. «Une première victoire», selon le syndicat, obtenue lors d'une réunion de négociation à la préfecture de l'Essonne autour d'une liste de 51 noms.

Plusieurs dizaines d'employés sans-papiers, démissionnaires ou en grève de Buffalo Grill ont occupé pendant près d'un mois le parking d'un restaurant de l'enseigne à Viry-Chatillon (Essonne), avant d'en être expulsé par la police mardi matin.

Dans un texte commun de «sortie de crise», l'enseigne et la CGT annoncent que de nouveaux contrats de travail seront proposés aux 20 personnes régularisées.

L'enseigne a par ailleurs décidé, «sur proposition de l'administration», de verser à l'Agence nationale d'accueil des étrangers et des migrations (Anaem) une somme participant à l'aide au retour dans leurs pays d'origine de ses anciens salariés non régularisés