Dubaï investit dans EADS

AERONAUTIQUE L'émirat salue la reprise d'Airbus…

— 

L'A380, l'avion géant d'Airbus, a gagné un mystérieux client qui compte l'utiliser comme jet privé, a confié le directeur commercial du constructeur aéronautique européen Airbus, John Leahy, lors du Salon du Bourget, mardi.
L'A380, l'avion géant d'Airbus, a gagné un mystérieux client qui compte l'utiliser comme jet privé, a confié le directeur commercial du constructeur aéronautique européen Airbus, John Leahy, lors du Salon du Bourget, mardi. — Pierre Verdy AFP

Dubaï croit en Airbus. Le fonds d'investissement public de l'émirat de Dubaï (Dubaï International Capital, DIC) a racheté 3,12% du capital d'EADS, le groupe de défense et d'aéronautique franco-allemand. Aucun détail sur le prix de cette participation n'a été dévoilé. DIC gère deux milliards de dollars.

DIC a prévenu qu'il ne chercherait pas à prendre une part active dans la gestion d'EADS mais veut simplement «construire des relations stratégiques» avec le groupe. Dubaï détient aussi la compagnie Emirates, à ce jour le plus important client du très gros-porteur A380 d'Airbus.

Spécialisé dans les investissements à long terme, DIC a investi dans le groupe européen car il pense qu'il est sous-évalué. Il fait confiance à EADS pour redresser la barre après les trous d'air traversés ces derniers mois et la mise en place de «Power 8». Ce plan de réorganisation d'Airbus prévoit la suppression de 10.000 emplois et la vente de six usines pour économiser 2,1 milliards d'euros d'ici à 2010.