La BCE maintient ses prêts aux banques grecques au niveau actuel

© 2015 AFP

— 

Une femme attend pour retirer de l'argent à un distributeur automatique, le 13 juillet 2015 à Athènes
Une femme attend pour retirer de l'argent à un distributeur automatique, le 13 juillet 2015 à Athènes — LOUISA GOULIAMAKI AFP

Le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a maintenu au niveau actuel ses prêts d'urgence (ELA) en faveur des banques grecques, a annoncé lundi un porte-parole de l'institution.

Le plafond de ces prêts a été maintenu «inchangé» par le conseil lors d'une réunion téléphonique de ses 25 membres, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la BCE, quelques heures après l'annonce d'un accord à l'arrachée entre Athènes et ses créanciers.

Depuis le 26 juin les prêts ELA, qui constituent la dernière source de financement des banques grecques, sont plafonnés à près de 89 milliards d'euros.

Face au risque d'échec des négociations entre le gouvernement grec et ses partenaires, la BCE avait décidé le 6 juillet de maintenir ces crédits d'urgence au même niveau, tout en durcissant les conditions d'octroi pour tenir compte de la dégradation de la situation en Grèce.

Au terme de près de 17 heures de négociations marathon, les chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro sont parvenus lundi matin à un accord sur un troisième plan d'aide international à la Grèce, assorti de conditions draconiennes.

Lundi après-midi devait avoir lieu une autre réunion de l'Eurogroupe, cénacle des ministres des Finances de la zone euro, afin notamment de trouver une solution transitoire pour permettre à la Grèce de tenir financièrement jusqu'à la mise en oeuvre du plan.

- Conseil des gouverneurs mercredi -

Avant de revoir sa position, par exemple d'augmenter le plafond des prêts ELA, la banque centrale attend «que l'accord soit sécurisé», c'est-à-dire qu'il soit approuvé par les différents parlements européens devant être consultés sur le sujet, a précisé à l'AFP une source européenne.

Les mots d'ordre pour les banquiers centraux sont «prudence et attente», a ajouté cette source.

Au moins huit Parlements de la zone euro vont être impliqués, dont l'Assemblée nationale française mercredi et le Bundestag allemand sans doute vendredi.

La Grèce s'est, elle, engagée à voter dès lundi et mardi un certain nombre de mesures, dont la réforme de la TVA, des pensions, de la procédure civile et à adopter le mécanisme européen pour la résolution des crises bancaires.

«Si les conditions de liquidité sont aussi difficiles que ne l'ont dit certains responsables du secteur bancaire, il n'est pas exclu» que la BCE relève ces prochains jours le plafond des aides ELA, soulignait dans une note Jésus Castillo, analyste chez Natixis.

Mais pour cela, «l'adoption des lois urgentes requises par les créditeurs» constitue «une condition préliminaire», ajoute-t-il.

Le conseil des gouverneurs se réunit physiquement à Francfort mercredi et jeudi, pour sa réunion régulière de politique monétaire. Le président de la BCE Mario Draghi tiendra jeudi après-midi sa rituelle conférence de presse, et devrait être passé au grill sur la Grèce.