Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
SANTELa Cour des comptes veut mettre les infirmiers et les kinés sous surveillance

La Cour des comptes veut mettre les infirmiers et les kinés sous surveillance

SANTE
Les magistrats de la rue Cambon estiment que le contrôle de ces professionnels, qui coûtent de plus en plus cher à l’Assurance maladie, est défaillant...
Illustration kiné.
Illustration kiné. -  gile / sipa
Céline Boff

C.B.

Des dépenses qui explosent. Dans son rapport annuel sur les comptes de la Sécurité sociale, présenté ce mardi, la Cour des comptes s’alarme de la progression des dépenses pour les soins pratiqués par les infirmiers libéraux et les kinésithérapeutes.

« Ils ont pesé à hauteur de dix milliards d’euros sur les comptes de l’Assurance maladie en 2014. En plus, ces dépenses augmentent beaucoup plus rapidement que les autres dépenses de santé, soit une hausse de près de 6 % par an », rapporte Franceinfo.fr. Cette évolution, trop forte, serait d’après les magistrats de la rue Cambon déconnectés des besoins réels de la population.

Seulement 87 procédures engagées

« La Cour estime que l’explosion des soins infirmiers n’est pas tant due à la hausse du nombre de personnes âgées et d’affections de longue durée qu’à l’abondance de l’offre de soins : elle crée sa propre demande et entraîne des coûts injustifiés. Les infirmiers sont mal répartis sur le territoire, et pas forcément là où sont les malades », détaillent Les Echos.

L’institution demande donc la mise en place de contrôles réguliers, alors que seulement 87 procédures ont été engagées pour des infirmiers libéraux en 2013. « Et pourtant les risques de fraudes sont nombreux souligne la Cour des comptes en évoquant des indemnités kilométriques gonflées pour les infirmiers ou encore des séances de kiné non effectuées par les patients mais bien facturées », poursuit Franceinfo.fr.

Les magistrats réclament également la mise en place d’une enveloppe et proposent qu’en cas de dépassement, les tarifs des actes de soins soient alors revus à la baisse. Un système directement inspiré de celui en vigueur en Allemagne.

Sujets liés