Les assurés au chevet de la Sécurité sociale

©2007 20 minutes

— 

La Sécu est au plus mal. Selon les prévisions 2007 de la commission des comptes de la Sécurité sociale, dévoilées hier, son déficit grimperait à 12 milliards d'euros cette année. Le gouvernement tablait pourtant sur 8 milliards d'euros. Conséquence : le gouvernement a annoncé hier un plan de redressement afin de réduire les dépenses de l'organisme, pour un montant estimé à 1,225 milliard d'euros en année pleine. Les patients seront mis à contribution de plusieurs manières.

· Parcours de soins Ceux qui consulteront un spécialiste sans passer par leur médecin traitant ne seront remboursés qu'à 50 % par la Sécurité sociale, à partir du 1er septembre, contre 60 % actuellement.

· Participation aux actes médicaux Aujourd'hui, le patient paie un forfait d'un euro pour tout acte médical. Cette somme est plafonnée à un euro par jour, même s'il consulte plusieurs médecins dans la même journée. A compter du 1er août, ce plafond sera porté à 4 eur par jour dans la limite d'un plafond annuel de 50 eur.

· Médicaments génériques Le tiers payant (avance de frais) sera réservé aux patients acceptant les génériques.

branches Sans surprise, ce sont les branches maladie et vieillesse qui pèsent sur les comptes, avec respectivement un déficit estimé à 6,4 milliards d'euros (contre 4 milliards prévus) et 4,7 milliards d'euros (au lieu de 3,5 prévus). Le vieillissement de la population française explique en partie leur important dérapage.