Immobilier : les prix baissent, les taux d’intérêt augmentent

CREDIT Ils atteignent 4,13% en moyenne...

G.G.

— 

AFP TV

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c'est que les prix de l'immobilier se calment. La mauvaise, c'est que les taux d'intérêt se réveillent. Ils atteignent 4,13% en moyenne.

La folle hausse des prix de la pierre (+ 15 à + 20% en 2005 sur l'Ile-de-France) semble se calmer. Du premier trimestre 2006 au premier trimestre 2007, l'immobilier ancien n'a augmenté «que» de 8,7% à Paris et de 7,6% dans la petite couronne. Par ailleurs, le nombre des transactions a baissé de 3,3% début 2007.

Pas de marges suffisantes


Car il devient plus cher d'investir dans l'immobilier. Un particulier «ne peut plus trouver un prêt à moins de 4%», note Geoffroy Bragadir, du courtier de crédit immobilier en ligne Empruntis. Parmi les explications, Philippe Taboret, directeur marketing chez Capfi, cite «le fait que les banques ont fait de la surenchère pour proposer des taux bas et se sont rendues qu’elles ne dégageaient pas de marges suffisantes sur les prêts immobiliers. Elles ont donc resserré la vis.» (Retrouvez l'interview complète de Philippe Taboret)

Les taux d'intérêts devraient continuer à grimper, jusqu'à fin 2007-début 2008. Des conditions d'emprunt aussi favorables que celles de ces trois dernières années ne sont pas pour demain. «C'était presque une anomalie», selon Geoffroy Bragadir.