La marque Quiksilver dépose le bilan aux Etats-Unis

ENTREPRISE Au total, la dette du groupe s'élève à 826 millions de dollars...

20 Minutes avec agence

— 

Entraînement avant le début des épreuves du Quicksilver Pro à Hossegor, le 28 septembre 2007.
Entraînement avant le début des épreuves du Quicksilver Pro à Hossegor, le 28 septembre 2007. — REUTERS

Après avoir perdu 79 % de sa valeur en Bourse depuis janvier, le groupe californien Quiksilver s’est placé, ce mercredi, sous la protection de la loi américaine des faillites, rapporte Le Monde.

Oaktree, candidat à la reprise du groupe

Cependant, la société spécialisée dans le surf et d’habillement sportif, qui dans un communiqué précise que ses divisions Europe et Asie-Pacifique ne sont pas concernées par cette faillite, pourrait sortir la tête de l’eau. 

En effet, le fonds Oaktree [propriétaire de Billabong] devrait entrer au capital en injectant 175 millions de dollars pour entamer une restructuration profonde de l’entreprise. Une opération qui, si elle obtient l’aval de la justice, permettrait à Oaktree de devenir actionnaire majoritaire de la firme.

Une situation financière en dents de scie

Fondé en 1969, Quiksilver avait réussi à devenir une marque référente dans le domaine des sports de glisse et disposait, jusqu’en avril dernier, d’un réseau de 700 magasins à travers le monde. Plombée par la concurrence et le rachat des Skis Rossignol en 2005 [qu’il a revendu en 2008], la société avait creusé ses pertes et sa dette [estimée à 826 millions de dollars] au fil des années. Le titre en Bourse a atteint ce mardi 44 centimes de dollars (40 centimes d’euros), soit son plus bas niveau en bourse jamais enregistré.