Débat sur la redevance: Et si la publicité revenait après 20 heures sur France Télévisions

AUDIOVISUEL La réintroduction de la publicité après 20 heures sur France Télévisions pourrait rapporter 100 millions d'euros selon «Les Echos»...

D.B.
— 
France Télévisions, lors de sa première soirée sans publicité, avec un journal écourté de quelques minutes sur France 2, et des programmes qui démarrent dès 20H35s.
France Télévisions, lors de sa première soirée sans publicité, avec un journal écourté de quelques minutes sur France 2, et des programmes qui démarrent dès 20H35s. — AFP/France 2

Elle est passée par ici, elle repassera peut être par là. En plein débat sur le financement des chaînes de télévision publiques, l’idée d’un retour de la pub entre 20h et 21h est relancée selon les Echos de ce mardi. Elle avait été supprimée sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Alors qu’une hausse de la redevance ou son élargissement aux box Internet semblent difficiles à mettre en œuvre, le gouvernement ne semble plus opposer à étudier la réintroduction de la publicité après 20 heures sur France Télévisions. Déjà lundi, le président de la République François Hollande s’est dit « pas favorable » à une redevance « élargie aux objets connectés » (smartphones ou tablettes) ni à un recours « exagéré » à cette taxe pour financer l’audiovisuel public.

Car si elle était élargie immédiatement aux objets connectés, « il y aurait à peu près 1 million de personnes qui ne paient pas (actuellement), souvent des jeunes, qui tout à coup se mettraient à payer », a précisé ce mardi le ministre des Finances, Michel Sapin. Au moment où l’Etat annonce des baisses d’impôt, « ce ne serait pas très bon ».

Le débat sur le retour de la pub est donc « ouvert » et il doit être « examiné attentivement », a poursuivi Michel Sapin au micro de RMC et BFMTV, sans indiquer s’il était favorable ou non à l’éventuel retour de cette source de revenus.

Télévision publique : Qui va payer la réforme de la redevance ?

Des conséquences douloureuses pour les chaînes privées

Selon Les Echos, la publicité entre 20 et 21 heures pourrait rapporter une centaine de millions supplémentaires par an aux chaînes publiques. De plus, cette mesure serait sans doute populaire auprès des Français qui n’auraient pas à subir une forte hausse de la redevance.

Si elle était adoptée, cette mesure serait bien évidemment néfaste pour les chaînes privées. Le courtier Gilbert Dupont fait « l’hypothèse d’un impact négatif de l’ordre de 50 millions d’euros pour les chaînes privées » soit « 1,5-2 % de leurs recettes pub ». En outre, « cette mesure interviendrait au moment où TF1 et M6 espèrent une amorce de remontée des prix (…) et risquerait donc de casser l’amélioration graduelle attendue », souligne-t-il.