Russie: Le pays est le premier producteur mondial de diamants bruts

GISEMENTS Le pays succède au Botswana, leader historique du marché...

20 Minutes avec agence

— 

Une mine de diamants située en Sibérie, dont l'existence a été gardée secrète pendant des décennies, dispose d'immenses réserves susceptibles de provoquer "une révolution industrielle" dans le monde, affirment des experts.
Une mine de diamants située en Sibérie, dont l'existence a été gardée secrète pendant des décennies, dispose d'immenses réserves susceptibles de provoquer "une révolution industrielle" dans le monde, affirment des experts. — Sajjad Hussain afp.com

Forte de ses gigantesques gisements, la Russie a extrait, l’an passé, pour 3,7 milliards de dollars de pierres précieuses. Le chiffre, récemment publié par le système de certification du Processus de Kimberley (KP), qui rassemble 99,8 % de la production mondiale, propulse ainsi le pays au rang de premier producteur mondial de diamants bruts.

En Sibérie, une gigantesque réserve de diamants longtemps gardée secrète

La Russie a d’ailleurs également produit 38,3 millions de carats sur cette même année, soit 30 % du volume mondial, précise le quotidien Les Echos. Le groupe étatique Alrosa, qui entend d’ailleurs devenir le leader de l’industrie du diamant d’ici à 2018, est le principal contributeur de cette production astronomique, la société ayant extrait à elle seule quelque 36,2 millions de carats l’an dernier.

Un ralentissement de l’activité à craindre pour 2015

La production mondiale de diamants bruts a, elle, atteint 14,5 milliards de dollars en 2014, pour près de 125 millions de carats (chiffres du KP). Derrière la Russie, le Botswana, le Canada, l’Angola et l’Afrique du Sud terminent de composer le Top 5 mondial, qui couvre à lui seul 73 % du volume mondial.

L’industrie du diamant craint désormais un ralentissement de son activité pour 2015. Alrosa a même indiqué cette semaine qu’il pourrait revoir à la baisse ses objectifs de production et ses tarifs.