La bourse de Shangai continue sa dégringolade, mais l’Asie se ressaisit

ECONOMIE Ce mardi matin, la bourse de Shanghai a chuté de 6,41 % à l’ouverture…

A.Ch. avec AFP

— 

Des investisseurs surveillent les mouvements boursiers le 13 août 2015 chez un courtier de la Bourse de Shanghai
Des investisseurs surveillent les mouvements boursiers le 13 août 2015 chez un courtier de la Bourse de Shanghai — JOHANNES EISELE AFP

La dégringolade des bourses chinoises continue ce mardi matin avec une chute de 6,41 % à l’ouverture de la bourse de Shanghai. En revanche, à Tokyo le Nikkei se ressaisit, avec un rebond de plus de 1,50 %. Hong-Kong a repris plus de 2 %, Séoul a gagné 1,32 % et Sydney 2,30 %.

Chine : Pourquoi la Bourse plonge et pourquoi c’est (potentiellement) grave

La Bourse de Shanghai a effacé tous ses gains de l’année

En Chine, l’ensemble des places boursières fait grise mine ce mardi : la bourse de Shenzhen a perdu 6,97 % à 1.751,28 points, tandis que la bourse de Shanghai poursuivait sa chute, entamée la veille, et perdait 6,41 %, soit 205,78 points, à 3.004,13 points. La bourse shangaïenne avait terminé lundi sur une chute de 8,49 %, sa plus forte baisse journalière en plus de huit ans. Elle avait déjà abandonné plus de 11 % la semaine dernière. La Bourse de Shanghai a désormais effacé tous ses gains de l’année, s’enfonçant sous son niveau du 31 décembre 2014.

Ça repart dans le reste de l’Asie

L'espoir qui était apparu du côté de Tokyo en fin de matinée a fait long feu : la bourse japonaise rechute de près de 4% à la clôture. Les cours des matières premières se sont eux ressaisis, le prix du pétrole progressant notablement.

La déroute des places chinoises, avivant les doutes sur la santé de la deuxième économie mondiale, a largement alimenté lundi une journée noire pour les marchés financiers mondiaux, qui se sont écroulés de concert dans un climat de panique générale.