Destabilisée par la Chine, la Bourse de Paris lâche plus de 8%

BOURSE La Bourse de Shanghaï entraîne les autres places boursières mondiales dans sa chute…  

F.P.

— 

Un investisseur chinois scrute un tableau électronique avec les cours de la bourse de Shanghaï, le 19 juin 2015
Un investisseur chinois scrute un tableau électronique avec les cours de la bourse de Shanghaï, le 19 juin 2015 — . AFP

La Bourse de Paris perdait pied, lâchant  plus de 8% lundi en milieu d'après-midi, peu après l'ouverture de Wall Street, à l'instar de l'ensemble des places boursières plombées par la dégringolade des marchés asiatiques.

Plus forte baisse journalière depuis huit ans à Shanghaï

La bourse de Shanghaï a en effet terminé ce lundi sur un plongeon de presque 8,5 %, sa plus forte baisse journalière depuis huit ans, dans un marché toujours affolé par la morosité de l’économie chinoise, et en dépit des efforts des autorités pour rassurer les investisseurs.

La Bourse de Shenzhen, la deuxième en Chine, a quant à elle chuté de 7,61 %. De quoi parler de « lundi noir » pour l’agence de presse officielle Chine Nouvelle

Dégringolade en cascade

Mais les conséquences de cette dégringolade ne se limitent pas à l’empire du milieu. La Bourse de Tokyo a ainsi clôturé à - 4,61 %, son cinquième jour consécutif de recul et sa pire chute sur une journée depuis juin 2013. Même tendance baissière à Hongkong et à Taipei, où le principal indice taïwanais a connu sa pire chute en séance jamais enregistrée avec −7 %. Les places boursières européennes ont-elles aussi ouvert à la baisse. 

Paris n'est pas la seule en Europe, loin de là. La Bourse de Francfort perd aussi plus de 5%. Même tarif pour Bruxelles, tandis que la Bourse d'Oslo dégringole de 6%.