Novartis rachète sur les droits d'un médicament contre la sclérose en plaques

SANTE Le groupe avait déjà acquis les droits de ce même médicament pour ses applications dans la lutte contre le cancer...

20 Minutes avec agences

— 

Le siège de Novartis à Bâle
Le siège de Novartis à Bâle — Sebastien Bozon AFP

Le géant pharmaceutique Novartis a racheté au britannique GlaxoSmithKline (GSK) les droits du médicament Ofatumumab liés au traitement de la sclérose en plaques (1) et à d’autres maladies auto-immunes pour un montant de 1,03 milliard de dollars (913 millions d’euros).

« Novartis se réjouit de continuer à renforcer son engagement dans la neuroscience et d’ajouter un nouveau traitement prometteur à notre portefeuille fourni en matière de sclérose en plaques », a déclaré David Epstein, chef de la division pharmaceutique du groupe, cité dans un communiqué du groupe. David Redfern, chef de la stratégie de GSK s’est, dans un autre communiqué, réjoui de la « valeur additionnelle significative pour les actionnaires » que génère la transaction.

Novartis reversera 12 % des ventes liés au médicament 

Le groupe suisse rappelle qu’il avait déjà acquis [dans le cadre d’une série de transactions avec GSK] en mars les droits de ce même médicament pour ses applications dans la lutte contre le cancer. A noter que Novartis versera des royalties à hauteur de 12 % sur les ventes liées aux maladies auto-immunes.

Pour ce qui est du rachat, l’entreprise helvétique prévoit de payer un premier versement de 300 millions de dollars au moment de la finalisation de l’opération, puis un deuxième versement de 200 millions de dollars après le début d’une étude de phase 3 sur la sclérose en plaques. Elle déboursera ensuite jusqu’à 534 millions de dollars au passage de différentes étapes.

Un accord finalisé d’ici à fin 2015

Grâce à ce nouvel accord, qui devrait être finalisé d’ici la fin de l’année, le géant suisse détiendra les droits pour toutes les indications de médicament, commercialisé sous la marque Arzerra.

(1) La sclérose en plaques est une maladie chronique affectant le système nerveux et touchant, selon Novartis, 2,3 millions de personnes dans le monde.