Les pratiques obscures de Carrefour punies

©2007 20 minutes

— 

Une amende de deux millions d'euros. C'est ce que la justice a infligé hier à Carrefour pour publicité mensongère, revente à perte et contrats illégaux imposés à des fournisseurs. C'est la première fois que le leader de la grande distribution en France, deuxième mondial, est condamné pour ces faits. Il devra afficher le jugement concernant les publicités mensongères aux caisses de ses 213 magasins hexagonaux.

Carrefour avait fait la promotion massive de produits sans prévoir des quantités suffisantes ou en fournissant des marchandises avec des caractéristiques différentes.

L'association UFC-Que Choisir, partie civile, a obtenu 60 000 € de dommages et intérêts.