ISF: La France produit de plus en plus de riches, de plus en plus riches

FORTUNE Le nombre de contribuables assujettis à l’impôt de solidarité sur la fortune a progressé de 6 % l’an dernier…

C.B.

— 

Un yacht stationné à Saint-Tropez
Un yacht stationné à Saint-Tropez — VALERY HACHE / AFP

Le pouvoir d’achat des citoyens résidant en France évolue peu, sauf pour les plus fortunés. « Les riches sont plus nombreux, en France, et ils sont même de plus en plus riches », écrit Le Monde, qui explique qu’entre « 2013 et 2014, le nombre d’assujettis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est passé de 312.406 à 331.010, soit une progression de 6 %. Dans le même temps, la valeur totale des patrimoines déclarés a bondi de 10 %, atteignant 476,28 milliards d’euros en 2014 contre 433,47 milliards l’année précédente ».

Comment expliquer cette évolution ? D’abord par le dynamisme des marchés actions. Le CAC 40 a notamment progressé de +20 % sur l’année. La bonne tenue des prix de l’immobilier et les très bons résultats décrochés par la cellule de régularisation des évadés fiscaux expliquent également l’augmentation du nombre de contribuables assujettis à l’ISF et la hausse du patrimoine déclaré.

Plafonnement de l'ISF: La mesure de Hollande coûte plus cher que le bouclier fiscal de Sarkozy

Un plafonnement de plus en plus coûteux

Une bonne nouvelle pour l’Etat français, puisque l’ISF lui a rapporté en 2014 « 5,19 milliards d’euros contre 4,39 milliards en 2013 (+ 18 %) », précise Le Monde. Mais elle lui coûte aussi cher : « Si les contribuables paient plus d’ISF, ils bénéficient en toute logique d’une restitution plus importante au titre du plafond », détaillent Les Echos.

Résultat : « En 2014, ce sont 8.872 redevables qui ont pu réduire le montant de leur ISF. Le coût total du plafonnement s’élève à 905 millions d’euros en 2014, selon les chiffres de Bercy – qui conteste le chiffre de 926 millions paru dans la presse en début de semaine –, soit une remise moyenne de 102.000 euros », poursuit Le Monde. En 2013, « seuls » 7.650 foyers avaient pu plafonner leur impôt pour un coût total de 825 millions d’euros.

« En un an, le nombre de bénéficiaires a grimpé de 16 % et, en volume, la progression est de 12 %. Le système mis en place en 2013 s’avère en définitive de plus en plus coûteux », précise Le Monde.

Les Français détestent-ils les pauvres?