Smartphones: Xiaomi et Huawei croquent Apple en Chine

HIGH-TECH La marque à la pomme, qui dominait les ventes de smartphones en Chine au premier trimestre, dégringole en troisième position...

20 Minutes avec agences

— 

Un homme devant le magasin Apple de Pékin (Chine)
Un homme devant le magasin Apple de Pékin (Chine) — Ng Han Guan/AP/SIPA

Les chinois Xiaomi et Huawei sont passés devant Apple en termes de ventes de smartphones en Chine au deuxième trimestre. Une première. Xiaomi occupe le premier rang pour la période avril-juin, avec 15,9 % de parts du marché, a indiqué le cabinet Canalys. Son compatriote Huawei, équipementier télécoms, le suit en deuxième position, avec 15,7 % du marché chinois. Apple, le sud-coréen Samsung et le chinois Vivo n’arrivent qu’après, a ajouté Canalys, sans fournir leurs parts de marché respectives.

Smartphones : Apple et Samsung sous pression des fabricants chinois

 

 

 

 

La marque à la pomme, qui dominait les ventes de smartphones en Chine au premier trimestre, a donc trébuché en troisième position en dépit du lancement à l’automne dernier de ses modèles iPhone 6 et iPhone 6 Plus, à l’écran large censé séduire les acheteurs asiatiques. « La compétition entre les principales marques de smartphones n’a jamais été aussi intense. Xiaomi aura fort à faire pour se maintenir en tête sur les trimestres à venir », observait Wang Jingwen, analyste de Canalys.

Des ventes d’iPhones qui ont pourtant bondi de 85 %

De fait, si Apple recule en parts de marché, ce n’est pas parce que ses performances s’effritent. Bien au contraire : ses ventes d’iPhones ont bondi de 85 % au deuxième trimestre en Chine continentale, à Taiwan et Hong Kong, avec un doublement de son chiffre d’affaires dans la région à 13 milliards de dollars, selon le groupe. C’est donc bel et bien la concurrence acharnée des constructeurs chinois qui a renvoyé aux vestiaires le géant américain. « Nous sommes extrêmement optimistes sur la Chine (…) Nous serions fous de changer nos plans » d’investissements accrus, a ainsi commenté le patron d’Apple Tim Cook, évoquant « un niveau incroyable et inédit d’opportunités ».

Il n’en reste pas moins que cette nouvelle percée de Xiaomi représente un triomphe supplémentaire pour ce groupe chinois fondé en 2010 et fait pâlir l’étoile du géant américain sur le premier marché mondial. Comment ? En proposant des appareils haut de gamme et riches en fonctionnalités, mais à des prix bien inférieurs à ceux de ses rivaux. Une stratégie qui lui a valu une ascension fulgurante et de se classer désormais numéro trois mondial derrière Apple et Samsung.

 

Apple : Des ventes d’iPhone décevantes et l’action dévisse

Samsung dans le collimateur de Huawei

De son côté, Huawei avait fait état en juillet d’une hausse de 39 % de ses ventes mondiales de smartphones au premier semestre 2015, tout en précisant que, en ce qui concerne le marché chinois, il se différenciait de Xiaomi en visant des créneaux distincts du secteur.

Les experts estiment alors que Huawei cherche surtout à concurrencer Samsung pour dominer les ventes de smartphones Android en Chine, le groupe investissant par ailleurs massivement dans les technologies 5G pour s’assurer des sources futures de croissance.