Thales signe un contrat d'un milliard d'euros pour moderniser le métro de Londres

TRANSPORTS Il s'agit de la plus grosse commande de l'année pour le groupe français...

20 Minutes avec agences

— 

Un site du groupe Thales à Toulouse, en janvier 2013
Un site du groupe Thales à Toulouse, en janvier 2013 — Remy Gabalda AFP

Sept cent soixante millions de livres sterling, soit environ un milliard d'euros. Tel est le montant du contrat signé, ce lundi, par TfL (Transport for London, la société publique chargée des transports londoniens) et le groupe français Thales, spécialisé en électronique, en transport et en défense.

A l'instar de son contrat obtenu en début d'année pour le métro de Hong Kong, Thales aura ici en charge la modernisation des systèmes de signalisation et de contrôle des trains sur quatre lignes du réseau de transport souterrain de la capitale britannique, en l'occurrence les lignes Circle, District, Metropolitan et Hammersmith & City. Elles concentrent à elles seules 40% du réseau londonien, et 1,3 million de passagers par jour.

Des travaux achevés en 2023

Déjà sollicité par TfL pour la modernisation de trois autres lignes ces dernières années (Northern Line, Jubilee Line et DLR), Thales débutera les travaux de cette nouvelle commande dès la fin de cette année, pour les achever en 2023.

A terme, les quatre lignes verront leurs capacités d'accueil augmenter d'un tiers, pour faire face à l'exceptionnelle croissance démographique de la mégalopole, qui compte aujourd'hui 8,6 millions d'habitants. Le métro de Londres, le plus vieux du monde, dispose d'un système de signalisation parfois archaïque, qui l'interdit à ce jour d'intensifier la fréquence des passages de trains sur ses lignes.