Airbus mise sur le salon du Bourget pour se ressaisir

avec AFP

— 

Le nouveau président d'Airbus Louis Gallois a annoncé mardi le maintien du plan de restructuration préparé par son prédécesseur Christian Streiff, avec des suppressions d'emplois à la clé, tout en s'efforçant de rassurer les personnels et ses partenaires allemands.
Le nouveau président d'Airbus Louis Gallois a annoncé mardi le maintien du plan de restructuration préparé par son prédécesseur Christian Streiff, avec des suppressions d'emplois à la clé, tout en s'efforçant de rassurer les personnels et ses partenaires allemands. — Thomas Julien AFP/Airbus

Le constructeur européen compte sur le 47ème salon international d’aéronautique pour redorer son image de marque. Airbus espère emporter la bataille des annonces de commandes. Après l’inauguration jeudi matin du salon bisannuel, la compagnie Qatar Airways a déclaré vouloir acquérir trois A380 supplémentaires (en plus des deux appareils déjà commandés). Emirates, la compagnie aérienne de Dubaï, a aussi commandé huit nouveaux gros porteurs. US Airways a déclaré vouloir acheter plus de 90 appareils (de l'A320 à l'A350). Et ça n’est que le début…

D’ici au 24 juin, l’américain Boeing ne devrait pas être en reste. Depuis 2006, le rival d’Airbus possède une longueur d’avance avec un carnet de commandes mieux rempli. Le constructeur européen pâtit des retards de fabrication. Le premier A380 ne devrait être livré qu’en octobre 2007; il était initialement attendu pour l’automne 2005. Autre cas emblématique: l’A350. Le petit frère de l’A380 devrait être mis en service en 2013… Cinq ans après son concurrent le Boeing 787. Le verdict est sans appel: l’Américain a déjà reçu 600 commandes fermes pour son dreamliner alors qu’Airbus n’en a obtenu que 13.


.../.. A venir sur 20minutes.fr, l'interview de Guy Rupied, délégué général du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales


L’enjeu est crucial pour Airbus. La filiale d’EADS a déjà dû engager un plan drastique de réduction des coûts. Le programme Power 8 prévoit la suppression de 10 000 emplois et la cession de six usines.