500 salariés menacés par la vente de concession Renault

avec AFP

— 

Renault prévoit de vendre plusieurs de ces concessions. La CGT a confirmé vendredi l’information révélée par le journal «les Echos». D’après le syndicat, 500 salariés pourraient être menacés par ce projet, qui sera présenté en Comité central d’entreprise mardi.
Selon un délégué syndical central de la CGT, ce sont les «établissements de Montbéliard/Belfort, Mulhouse, Annecy, Dunkerque et Toul» qui vont être mis en vente». La succursale de Saint-Denis serait également menacée de fermeture. «La restructuration de plusieurs succursales parisiennes est programmée» a rajouté le délégué syndical. Ce plan de restructuration intervient au moment du lancement commercial de la nouvelle Twingo.

La CGT, FO et la CFDT du réseau commercial du constructeur ont appelé à des débrayages mardi pendant le comité d’entreprise.