Pages Jaunes: L'action SoLocal n'en finit plus de chuter

BOURSE Le cabinet de consulting Kepler Cheuvreux ne voit plus d'issue à la crise...

20 Minutes avec agence

— 

Le Bottin téléphonique

Déjà poussées vers la poubelle avec l'avènement du Minitel en 1983, les très encombrantes Pages Blanches et Jaunes ont quasiment disparu des salons de nos internautes.
Le Bottin téléphonique Déjà poussées vers la poubelle avec l'avènement du Minitel en 1983, les très encombrantes Pages Blanches et Jaunes ont quasiment disparu des salons de nos internautes. — DR

Après avoir ouvert son capital à ses salariés le mois dernier, puis tenté de résister à la descente sous son seuil record, le titre SoLocal (ex-groupe Pages Jaunes) a fini par dégringoler cette semaine, établissant, jour après jours, ses nouveaux plus bas historiques en Bourse.

Sa chute de 11 % ce mercredi 10 juin s’est ainsi poursuivie le lendemain, et rien ne semble plus pouvoir endiguer cette descente aux enfers. Une récente publication de Kepler Cheuvreux dresse d’ailleurs un bilan très sévère sur la situation financière du groupe, selon Les Echos.

« Sans issue »

Selon le cabinet de consulting, la valeur des actifs de SoLocal aurait ainsi 85 % de chance de tomber sous la valeur de l’encours de sa dette, précise le quotidien. La note de Kepler Cheuvreux, durement intitulée « Sans issue », explique que la société est coincée par un endettement de 1,1 milliard d’euros.

SoLocal, qui prévoyait initialement une stabilité de son chiffre d’affaires en 2015, vient de revoir sa copie et table désormais sur une légère baisse.