Illustration d'un avion Airbus A400M.
Illustration d'un avion Airbus A400M. — Miguel Angel Morenatti/AP/SIPA

AVIATION

L'A400M effectuera des démonstrations en vol au salon aéronautique du Bourget

Airbus, affaible par le crash du A400M début mai à Séville veut tenter de redorer son blason...

L'avion de transport militaire A400M, dont un exemplaire s'est écrasé début mai à Séville, en Espagne, effectuera des démonstrations en vol lors du salon aéronautique du Bourget, qui débute lundi prochain, a annoncé Airbus Defence and Space. Une façon de tenter d'effacer le mauvais souvenir du crash de Séville, le 9 mai, qui avait fait 4 morts et deux blessés graves. L'appareil, destiné à la Turquie, effectuait un vol de test. «Airbus DS est heureux de confirmer que l'A400M prendra part aux démonstrations aériennes au salon du Bourget et effectuera le même programme que celui qu'il a effectué lors des salons depuis 2010», indique l'avionneur dans un communiqué, diffusé mercredi. «L'appareil immatriculé MSN6 volera tous les jours à partir du lundi 15 jusqu'au vendredi 19 avec les pilotes d'essais Nacho Lombo et Tony Flynn», précise Airbus DS.

Des démonstrations en vol

«Nous avons toute confiance en l'A400M et sommes enchantés d'effectuer nos démonstrations en vol comme prévu», s'est réjoui le patron de la branche d'aviation militaire d'Airbus DS, Fernando Alonso. «Nous voulons partager notre fierté de l'appareil avec tous les aviateurs passionnés au Bourget», a-t-il ajouté.

Pourquoi ce crash à Séville?

Selon Airbus DS, «les moteurs 1, 2 et 3 de l'appareil ont subi un gel de la puissance après le décollage et n'ont pas répondu aux tentatives entreprises par l'équipage pour contrôler normalement la puissance». «Le quatrième moteur a répondu normalement» en revanche, explique Airbus DS. L'Espagne a suspendu les vols d'essai de l'A400M après l'accident, de même que l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Turquie et la Malaisie. La France a de son côté maintenu les vols de cet appareil dont le premier exemplaire a été livré en 2013. Malgré cet accident, Airbus estime pouvoir encore livrer cette année 13 à 17 A400M. Un total de 174 A400M ont été commandés à ce jour.