La bataille du camembert à couteaux tirés

©2007 20 minutes

— 

Pour sauver le camembert de Normandie, des fabricants ont décidé de s'unir contre ceux qui veulent le fromage et l'argent du fromage. Contrairement au camembert « générique », l'appellation d'origine contrôlée (AOC) impose l'utilisation de lait cru, et donc des règles d'hygiène draconiennes... et coûteuses. Or les géants Lactalis et Isigny-Sainte-Mère ont décidé de chauffer le lait pour le « nettoyer » à moindre coût, mais veulent garder l'AOC. L'Inao, qui décide, pourrait refuser. « Le lait cru donne à l'AOC son goût et sa texture. Et justifie un prix deux à quatre fois plus élevé. Si on l'enlève, il ne reste rien du camembert traditionnel », estime Pierre Boisard, qui vient de publier Le Camembert, mythe français.

Sur 20minutes.fr

L'interview de Pierre Boisard