Free: Vers le développement de son propre réseau

TELEPHONIE Les coûts d'exploitation de son réseau seront moins contraignants que les frais d'utilisation du réseau Orange...

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de l'opérateur Free sur la façade du siège de sa maison-mère Iliad, à Paris
Le logo de l'opérateur Free sur la façade du siège de sa maison-mère Iliad, à Paris — Eric Piermont AFP

Free Mobile cherche à étendre son propre réseau de télécommunication mobile, pour ainsi s’émanciper d’Orange. La raison de ce plan d’action est évidemment économique.

Selon le site LeRevenu.com, la rentabilité du groupe sera amenée à croître en flèche une fois le déploiement effectué d’un réseau en propre. Les coûts d’exploitation dudit réseau seront alors bien moindres que les frais d’itinérance systématiquement versés à Orange.

Vers une hausse du bénéfice par action d’Iliad

Si aujourd’hui, ce sont les profits de la Freebox qui financent l’essor de Free Mobile, les choses pourraient donc être bouleversées à terme, jusqu’à voir la filière mobile s’autofinancer. La marge brute d’exploitation de Free Mobile pourrait en effet atteindre 40 % d’ici 2018, poursuit le site spécialisé.

Le succès commercial de Free Mobile (15 % de part de marché) dispose donc des atouts pour devenir également un succès économique. Les experts financiers tablent d’ailleurs sur une hausse du bénéfice par action d’Iliad, la maison-mère, de plus de 25 % par an en 2015, 2016 et 2017…