Le commissaire européen Pierre Moscovici, le 18 mai 2015 à Berlin
Le commissaire européen Pierre Moscovici, le 18 mai 2015 à Berlin — TOBIAS SCHWARZ AFP

DETTE

Grèce: Des «progrès sérieux» mais du «chemin à faire», juge Moscovici

Le commissaire européen s'exprimait quelques heures après une réunion de la «troïka» (FMI, BCE, UE) des créanciers d'Athènes, avec François Hollande et Angela Merkel...

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici a noté ce mardi des «progrès sérieux» sur le dossier grec tout en estimant qu'il restait «du chemin à faire» au lendemain d'une réunion de certains des principaux acteurs du dossier à Berlin.

Des «progrès sérieux» sont réalisés mais il reste du «chemin à faire pour parvenir au bon accord», a-t-il déclaré au micro de France Inter, quelques heures après une réunion de la «troïka» (FMI, BCE, UE) des créanciers d'Athènes, avec François Hollande et Angela Merkel, qui sont convenus lundi soir à Berlin de «travailler avec encore plus d'intensité» pour sortir de l'ornière la Grèce, au bord du défaut de paiement.

De «vrais progrès dans la discussion»

«Ces discussions commencent à porter leurs fruits», il y a de «vrais progrès dans la discussion», a indiqué l'ancien ministre français pour trouver une solution à la crise grecque. «Il y a des bases solides pour progresser mais nous n'y sommes pas encore» et «il y a encore des efforts à faire des deux côtés pour y parvenir», a-t-il insisté, souhaitant «ardemment que la Grèce reste dans la zone euro».

«On a avancé sur des questions concrètes», notamment sur la TVA et la réforme de l'administration en Grèce, mais le «temps presse», a ajouté le commissaire européen, alors que le pays flirte régulièrement avec le défaut de paiement et que chaque échéance de remboursement est scrutée par les investisseurs. Interrogé sur un éventuel allègement de la dette publique grecque, Pierre Moscovici a estimé que «ce n'est pas un sujet qu'il faut traiter aujourd'hui».